TV

Gabriel Attal affirme que le confinement a eu des effets "encourageants" (vidéo)

Gabriel Attal affirme que le confinement a eu des effets "encourageants" (vidéo)

Ce jeudi 8 avril, un nouveau Conseil des ministres s'est déroulé pour faire le point sur la pandémie de coronavirus. À la suite de cette réunion, Gabriel Attal s'est exprimé et a affirmé que des effets "encourageants" étaient déjà constatés depuis l'instauration d'un confinement.

Depuis plus d'un an, la France vit au rythme de la pandémie de coronavirus. Le nombre de contaminations au virus augmente chaque jour et ce jeudi 8 avril, 5 729 malades recensés, se trouvaient en réanimation. Un chiffre qui a dépassé celui de la deuxième vague en octobre dernier. Face à cette situation des plus préoccupantes, Emmanuel Macron a pris une grande décision, le mercredi 31 mars. Celle d'instaurer un "troisième confinement" sur le territoire national. Même si le président de la République se refuse à employer ce mot, la situation s'en rapproche. Écoles et commerces non-essentiels fermés, couvre-feu à 19 heures... Cette série de mesures a pour but de limiter la propagation du virus. Après une semaine, un nouveau Conseil des ministres s'est déroulé ce jeudi 8 avril et Gabriel Attal, porte-parole du gouvernement, s'est voulu rassurant.

"Des signaux encourageants"

Après chaque Conseil, Gabriel Attal prend la parole devant les médias pour résumer la situation. Ce jeudi 8 avril n'a pas échappé à cette routine... Après avoir fait état de la crise sanitaire, le porte-parole du gouvernement a déclaré : "Le taux d'incidence reste très élevé avec plus de 400 cas pour 100.000 habitants. Des signaux encourageants sont observés dans les 16 départements où les premières mesures ont été prises. Ces mesures de restrictions semblent fonctionner", avant d'ajouter : "Ce n'est pas le moment de baisser la garde. Nous avons toutes les raisons d'espérer que ces mesures auront un impact suffisant sur l'épidémie pour faire régresser l'épidémie dans notre pays et ainsi faire baisser la pression sur nos hôpitaux." Gabriel Attal a également tenu à rappeler la date du 15 mai, qui semble être celle d'un retour progressif à la normale, avec la réouverture de certains lieux.

Par Solène Sab

Réagissez à l'actu people