TV

Fusillade mortelle à Tel-Aviv : Une chasse à l’homme est ouverte

Fusillade mortelle à Tel-Aviv : Une chasse à l’homme est ouverte

Un homme a semé la terreur dans le centre de Tel-Aviv ce vendredi 1er janvier en ouvrant le feu à l’arme semi-automatique sur des clients attablés à des terrasses de café, tuant deux personnes. L’assaillant est toujours activement recherché. Des images chocs que nous vous proposons de retrouver sur notre site Non Stop Zapping.

Ce sont de nouvelles scènes d’horreur qu’on vécut les habitants de Tel-Aviv ce vendredi 1er janvier. Un Arabe israélien a ouvert le feu de sang-froid avec un pistolet-mitrailleur vers un café de la rue Dizengoff, une des principales artères de la ville. Deux personnes ont été tuées et six autres ont été blessées. L’attaque a été filmée par des caméras de surveillance.

Sur des premières images, le tireur apparait habillé en noir portant un sac à dos et pénètre dans un magasin de produits bio. Comme un simple client, il effectue des achats avant de se diriger tranquillement vers la sortie, sort son arme puis tire vers le bar Simta qui jouxte le magasin. Dans une deuxième vidéo, la silhouette de l’homme apparait alors qu’il tire vers la terrasse du café tandis que les clients tentent de se protéger en se précipitant à l’intérieur de l’établissement. Le gérant du café et un client meurent sous les balles.

L’homme toujours en fuite

Selon des médias locaux, l’attaquant aurait été reconnu sur les vidéos par son père qui l’a aussitôt dénoncé à la police. Le jeune homme de 29 ans aurait volé l’arme à son père qui a servi à la fusillade. Rapidement après l’attaque, des centaines de policiers ont été mobilisés pour tenter de retrouver l’homme qui est toujours en fuite, et dont on ignore les motivations : "A ce stade je ne peux pas me prononcer. Nous ne nous basons pas sur des suppositions. J’aimerai vous en dire plus mais toutes les pistes sont actuellement en cours de vérifications. Nous n’avons pas de certitude pour le moment tant du point de vue terroriste que criminel", a expliqué Yehuda Dahan le chef de police de Tel-Aviv. Malgré la chasse à l’homme, la police n’a pas appelé les habitants de Tel-Aviv à rester chez eux : "La population peut continuer à vivre normalement, à se rendre dans les lieux de divertissements, tout en faisant preuve de vigilance".

Réagissez à l'actu people