TV

Françoise Hardy raconte comment son fils Thomas Dutronc lui a sauvé la vie : "Il m'a ressucitée"

Françoise Hardy raconte comment son fils Thomas Dutronc lui a sauvé la vie : "Il m'a ressucitée"

Ce mardi 6 octobre, l'émission Toute une histoire présentée par Sophie Davant sur France 2 était consacré au cancer. Pour l'occasion, l'animatrice a recueilli le témoignage de Françoise Hardy. La chanteuse a expliqué comment son fils, le chanteur Thomas Dutronc, lui avait sauvé la vie.

En 2004, Françoise Hardy a appris qu'elle souffrait d'un lymphome. Une maladie contre laquelle la chanteuse se bat depuis et dont elle parle ouvertement dans les médias. Au fil des années, la santé de la compagne de Jacques Dutronc s'est détériorée et, un peu plus tôt cette anne, elle confiait avoir frôlé la mort après une chute, suite à laquelle elle avait été plongée plusieurs jours dans le coma. Une épreuve très dure pour son fils, le chanteur Thomas Dutronc : "Quand je me suis réveillée de trois semaines d’inconscience avec huit jours de coma, je me disais : ‘J’ai fait vivre des choses épouvantes à mon fils’. Il y a eu un moment où les médecins ont informé Thomas (Dutronc, ndlr) que c’était la fin et qu’il fallait prévenir tout de suite son père. Je me suis dit que a dû être quelque chose d’horrible pour lui" déclarait-elle ainsi lors d'une interview.

"Il s'est dit 'foutu pour foutu, filons-lui les deux chimios"

Françoise Hardy a accepté de témoigner dans l'émission Toute une histoire consacrée au cancer et diffusée ce mardi 6 octobre. Interrogée par l'animatrice Sophie Davant, l'interprète du Temps de l'amour est revenue sur cet épisode douloureux en expliquant que si elle est encore là aujourd'hui, c'est grâce à son fils. "Thomas venait très, très souvent. Il me lisait des textes de Georges Brassens, ce qui était très délicat comme attention, et il me tenait la main. Il me dit que, de temps en temps, j'ouvrais les yeux. Et, il me dit que quand j'ouvrais les yeux, il sentait un tel courant d'amour entre lui et moi que finalement il sortait de l'hôpital 'réchauffé' si je puis dire" raconte-t-elle avant d'ajouter qu'en se réveillant, elle se disait "je suis passée à côté de la mort que je voulais avoir (mourir dans l'inconscience, ndlr). Thomas était au courant hein de mes souhaits. Et, ce qui s'est passé c'est que quand les médecins étaient d'accord pour dire que bon là elle s'en va c'est foutu, il s'est dit 'foutu pour foutu, filons-lui les deux chimios' Et c'est ça qui m'a ressucitée, il faut le savoir."

Réagissez à l'actu people 1
Par Anna | le Mercredi 07 Octobre - 17:43
Fait chier
Elle nous fait vraiment chier c'est une vieille conasse qui n'a aucune empathie pour les gens surtout ceux qui sont s d f. Qu'elle aille se faire foutre
0