TV

François Cluzet : Son terrible témoignage sur la mort de Marie Trintignant

François Cluzet : Son terrible témoignage sur la mort de Marie Trintignant

Invité de l'émission "Thé ou café" sur France 2, François Cluzet a bouleversé les téléspectateurs en évoquant le meutre de son ancienne compagne Marie Trintignant. L'acteur revient sur la vie de leur fils, Paul et juge Bertrand Cantat.

François Cluzet est un comédien très discret. Rares sont ses confidences médiatiques, malgré l'intérêt que suscite l'acteur depuis son grand retour au premier plan grâce à Guillaume Canet. Invité samedi 13 juin de "Thé ou Café" sur France 2, l'acteur a étonné en dévoilant une partie de sa vie méconnue, sa traversée du désert et son lien avec Marie Trintignant.
 

"Je ne pas pardonne pas aux gens qui frappent des femmes, qui les tuent"

 
François Cluzet a ainsi donné des nouvelles de son fils Paul, enfant qu'il a eu avec la comédienne défunte.  "Paul il  va bien, il est en Australie, il veut devenir écrivain. Maintenant, écrivain c’est un drôle de parcours. Comme je lui ai dit : un mauvais écrivain ça vend beaucoup et un bon écrivain ça vend pas beaucoup (Rires) (…) en sachant qu’un mauvais écrivain ça n’apporte rien à soi-même", a confié l'artiste avant d'évoquer les relations de son fils avec Marie Trintignant. "C’est une histoire entre lui et sa maman, une histoire terrible. Je n’ai pu qu’essayer de le protéger, peut-être trop car j’ai eu très peur de sa réaction, de la violence de sa réaction. Il était tout petit quand sa mère a été tuée, il avait dix ans. Donc j’ai essayé de le couver, de lui donner le plus d’amour possible, pour qu’il ne se retrouve pas abandonner, puisqu’il avait vécu avec ses frères et sœurs et Marie depuis le début de son enfance et qu’il débarquait chez moi à ce moment-là. J’espère que la violence qu’il a vécu, il pourra la mettre au service de son art. Maintenant, ce n'est pas la meilleure enfance qui soit", a confié François Cluzet qui s'exprimait pour la première fois depuis longtemps sur cette affaire.
 
La perche était trop tendue pour ne pas être saisie. Le comédien a donc évoqué logiquement la mort de son ancien amour, se montrant intransigeant envers Bertrand Cantat. "Non, je ne pardonnerai jamais. Je ne pardonne pas aux gens qui frappent des femmes, qui les tuent (…) Je ne peux pas pardonner qu’on ait tué Marie, je ne pardonnerai jamais."
Réagissez à l'actu people