TV

François Bayrou explique les raisons de son départ du gouvernement (vidéo)

 François Bayrou explique les raisons de son départ du gouvernement (vidéo)

Trois jours après le second tour victorieux pour La République en Marche, Edouard Philippe doit proposer à Emmanuel Macron un nouveau gouvernement ce mercredi 21 juin avant 19h00. En effet, le ministre de la Justice François Bayrou a quitté ses fonctions dans la matinée. François Bayrou s’est exprimé du siège du MoDem pour expliquer les raisons de son départ. Plus d’informations sur Non Stop Zapping.

Le mandat fût de courte durée ! Après Sylvie Goulard, François Bayrou et Marielle de Sarnez ont en effet annoncé ce mercredi 21 juin qu’ils quitteraient leur poste. Le ministre de la Justice François Bayrou a quitté sa responsabilité de garde des Sceaux suite à l’ouverture de l’enquête préliminaire des assistants parlementaires du MoDem. De toutes parts, ces nombreux départs sont vivement commentés voire critiqués. Cet après-midi, François Bayrou a réuni les membres du MoDem au siège du parti. L'ex-garde des Sceaux jette le trouble après son départ, tandis que l'exécutif explique à qui veut l'entendre que sa décision est un "choix personnel" : "Ce n’est pas une démission, c’est simplement que je ne serai pas dans le prochain gouvernement", s’est-il exprimé.

Partir du gouvernement pour pouvoir se défendre

François Bayrou s’est exprimé lors d’une conférence de presse, pour faire le bilan de ces trois semaines de mandat en tant que ministre de la Justice : "Nous avons mis au point en trois semaine au point le texte" de moralisation de la vie publique. "Le projet de loi a été adopté entre les deux tours des législatives". Mais aussi les raisons de son départ, outre la polémique des assistants parlementaires du MoDem qu’il nie, un sentiment de parole opprimé : "Je n'accepte pas de vivre sans liberté de parole, d'être condamné au silence". L’ancien ministre de la Justice veut vouloir se défendre dans cette affaire avec ton son cœur et tout son être, chose qu’il ne peut envisager avec ses fonctions : "La situation, en raison de ma fonction, était telle que la seule personne qui ne puisse pas se défendre contre les calomnies est le ministre de la Justice".

Par Elisa Huet

Réagissez à l'actu people