TV

France 2 : le JT de "20 Heures" met en cause Booking.com dans une enquête (VIDEO)

France 2 : le JT de "20 Heures" met en cause Booking.com dans une enquête (VIDEO)

Lundi 20 février, France 2 a diffusé un sujet qui remet en cause la sincérité du site internet de réservation d’hôtels en ligne booking.com. Dans le "20 Heures" de David Pujadas, des journalistes ont enquêté sur les pratiques douteuses du site. Une vidéo à retrouver sur Non Stop Zapping.

Besoin de réserver un hôtel lors d’un week-end en amoureux ou d’une virée avec des amis ? La référence dans ce domaine : booking.com. Avec plus d’1 153 000 hôtels référencés dans 225 pays différents, le site de réservation d’hôtels en ligne est un des géants du secteur. Seulement, tout ne semble pas fait dans les règles pour cette entreprise qui cumule près d'1 200 000 réservations chaque jour. Dans une enquête intitulée "Hôtels : les sites internet font-ils la loi ?", des journalistes de France 2 se sont penchés sur le cas de booking.com. 

Des chiffres de réservations gonflés sur le site

Dè le début du sujet diffusé dans le JT de David Pujadas, la journaliste rappelle que "le site a fait de ses promotions et ses prix bas ses arguments de vente, pourtant ils sont uniquement fixés et décidés par les hôteliers." Une première mise au point nécessaire pour bien rappeler que la plateforme ne décide pas des offres promotionnelles. Dans la suite du reportage, l'équipe de France 2 se penche sur les incitations du site à réserver le plus rapidement possible. Leur combine : la publication en temps réel de personnes consultant une annonce ou encore le nombre de réservations effectuées. Jusque là, rien d'anormal. Pourtant la réalité est loin d'être la même que celle avancée par le site. Avec un cas pratique, la journaliste va démontrer que le site gonfle ses chiffres. Elle choisit au hasard un établissement parisien qui selon booking.com aurait dû effectuer 71 réservations en une matinée. Contacté, le directeur de l’hôtel affirme n’avoir eu que 27 réservations pour cette même matinée. Une démonstration qui illustre les méthodes contestables du site. 

La journaliste affirme avoir essayé de joindre la direction de booking.com à ce sujet, mais au dernier moment l'entreprise s'est désistée ne souhaitant pas s'exprimer. 

Par Emilie Roze

Réagissez à l'actu people