TV

Fort Boyard : Bruno Guillon catastrophique dans une épreuve, il provoque l'hilarité (vidéo)

Fort Boyard : Bruno Guillon catastrophique dans une épreuve, il provoque l'hilarité (vidéo)

Samedi 22 juin dans "Fort Boyard", Bruno Guillon faisait partie de l'équipe à affronter les épreuves du Père Fouras. L'animateur radio a été catastrophique dans l'épreuve de "L'hôtel" et fait hurler de rire ses camarades. Une séquence hilarante à retrouver en vidéo sur Non Stop Zapping.

"Fort Boyard" signait son grand retour hier soir sur France 2 pour une nouvelle saison estivale, et pas n'importe laquelle : celle du 30e anniversaire du jeu télévisé. Au programme, de nouveaux invités, mais surtout de nouvelles épreuves plus tordues les unes que les autres. Pour l'occasion, la chaîne avait convié une équipe d'habitués : Elodie Gossuin, qui est la femme ayant fait le plus d'apparitions au Fort, Bruno Guillon qui détient lui le record chez les hommes, mais aussi Camille Lacourt, Laurent Maistret, Anne-Gaëlle Riccio ou encore Gérard Vives. Mais c'est l'animateur de RTL qui s'est signalé en testant l'une des nouvelles épreuves.

"Ça tourne super vite les copains"

Intitulée "L'hôtel", cette salle demande un petit numéro d'agilité à celui qui y pénètre : un tourniquet est installé au milieu de la salle, et le candidat doit amener des valises d'un côté jusque dans l'ascenseur situé de l'autre côté. Bruno Guillon s'est alors vu désigné pour affronter le tourniquet, sûrement parce qu'Olivier Minne s'est souvenu de son passage compliqué dans une épreuve du même style. L'animateur des "Z'Amours" a effectivement connu un passage très compliqué dans "L'hôtel", ne parvenant absolument pas à trouver de l'équilibre sur le tapis tournant. "Ça tourne super vite les copains" a-t-il notamment lancé. Pire, il est tombé à de nombreuses reprises, faisant exploser de rire ses camarades, un peu déçus de son niveau aussi. On a notamment pu entendre Camille Lacourt lui lancer "A un moment, il faut y aller"... mais il n'a pas réussi, et est ressorti bredouille de la cellule. Va-t-il finir aussi traumatisé que Teddy Riner ?

Par Timothée Le Puil

Réagissez à l'actu people