TV

Folie passagère : Pascal Obispo s’explique à propos de son arrogance (vidéo)

Folie passagère : Pascal Obispo s’explique à propos de son arrogance (vidéo)

ZAPPING - Dans la Folie Passagère de Frédéric Lopez, Pascal Obispo a avoué qu’il était "arrogant" et "suffisant" il y a encore quelques années. Heureusement pour lui et ses fans, il a bien changé depuis.

Sur le plateau de Slam, Cyril Féraud a reçu une candidate passionnée par le tricot. Il lui demande si elle peut lui tricoter quelque chose mais sa langue va fourcher et il va faire un lapsus hilarant. "Moi qui voulais vous demander de me tripoter…euh, de me tricoter…". A partir de là, les candidats et le public se mettent à rire. De son côté, Cyril Féraud est à la fois gêné et très amusé de la situation. Après Isabelle Morini-Bosc, Valérie Bénaïm ou encore Jean-Michel Maire, c’était au tour de Matthieu Delormeau de faire sa chronique dans Touche pas à mon poste. L’ancien animateur de Tellement Vrai était en pleine forme et il tenu à montrer à Cyril Hanouna comment il s’y prenait pour sculpter son corps d’athlète. L’engin qu’il utilise pour faire son sport met même "Baba" un peu mal à l’aise. Dans Les Z’amours, un homme a tellement mal répondu à une question qu’en l’entendant, sa femme s’est énervée en s’écriant : "Oh non ! Je vais le tuer ! Tu n’as pas compris la question !". Un candidat de Chasseurs d’appart a insupporté tout le monde en parlant beaucoup trop. "Il parle beaucoup ! On avait même du mal à s’entendre réfléchir. C’est à la limite de l’inhumain" expliquent le couple de clients.

"Je suis un sanguin"

Invité sur le plateau de Folie Passagère aux côtés de l’humoriste et comédienne Nawell Madani, Pascal Obispo s’est beaucoup confié à Frédéric Lopez et sa troupe. L’interprète de "Lucie" et "Tombé pour elle" s’est même confié sur l’état d’esprit un peu compliqué qu’était le sien il y a encore quelques années. Sur ces débuts, le chanteur s’est livré sans détour : "Au début, ça ne s’est pas très bien passé ! Ca ne s’est pas très bien passé parce que c’est mon caractère sanguin et ma culture rock qui ont fait que j'étais un bagarreur alors que les gens me voyaient comme un mec qui chantait de la variété". Il poursuit ensuite en expliquant qu’il prenait les gens de haut : "En dehors des caméras, j’ai pu être arrogant, j’ai pu être un peu suffisant mais ce n’était pas du fond, c’était juste de la forme. C’était juste une posture et malheureusement ça ne marche pas dans la variété". "Après, on commence à un être un peu poli avec tout le monde. Et puis j’ai appris. Maintenant, je suis le premier à saluer les techniciens et à dire "au revoir" aux techniciens. Je suis devenu un peu le contraire mais au début c’était difficile" conclut l’artiste.

Réagissez à l'actu people