TV

Face à France : Christophe Beaugrand reproche à Christine Boutin ses propos violents contre les homosexuels

Face à France : Christophe Beaugrand reproche à Christine Boutin ses propos violents contre les homosexuels

Pendant le débat sur le mariage pour tous, Christine Boutin s'est fait remarquer par des propos particulièrement durs sur les homosexuels. Des déclarations qui ont choqué de nombreuses personnes dont l'animateur Christophe Beaugrand. Alors qu'ils étaient tous deux invités de l'émission Face à France présentée par Jean-Marc Morandini ce mardi 3 novembre sur NRJ12, le présentateur de Secret Story a tenu à se confronter à l'ancienne ministre.

Ce mardi 3 novembre était diffusé un nouveau numéro de l'émission Face à France présentée par Jean-Marc Morandini sur NRJ 12. La première invitée était Christine Boutin. A l'image d'Enora Malagré qui était intervenue plus tôt que prévu sur le plateau de l'émission pour réagir aux propos de Frigide Barjot, Christophe Beaugrand a tenu à affronter la présidente du Parti chrétien-démocrate. "On va recevoir un garçon qui s'appelle Christophe Beaugrand [...] Il a révélé récemment qu'il est homosexuel, il a envie de vous parler. Est-ce que vous accepter ?" lance ainsi Jean-Marc Morandini à Christine Boutin.

L'ancienne ministre acquiesce et déclare "Je crois qu'on s'est bloqués sur Twiter !" Mais, Christophe Beaugrand dément et lance "Elle m'a bloquée parce qu'on n'était pas d'accord. Moi je ne l'ai pas bloquée. J'aimerais bien qu'on continue la conversation." Mais, Christine Boutin tient visiblement à apporter une précision : "Par mes positions, il m'arrive de blesser des gens, ça n'est pas ma volonté. Mais vous, quand vous m'envoyez des tweets, vous me blessez et moi je n'ai pas le droit d'être blessée." Christophe Beaugrand rétorque alors "Je ne vous ai jamais rien envoyé de discourtois, je ne le fais jamais. D'ailleurs, n'importe qui pourra vous le confirmer parce qu'il y a beaucoup de gens qui me suivent."

"Les mots peuvent tuer, vous le savez Christine Boutin"

Après une page de publicités, Christine Boutin et Christophe Beaugrand abandonnent les chamailleries 2.0 pour revenir à un sujet plus sérieux. Le présentateur de Secret Story tient en effet à signaler à l'ancienne ministre que ses propos violents contre les homosexuels ont pu avoir des effets terribles, notamment sur des adolescents en souffrance. "Il se trouve que je soutiens une association qui s'appelle Le Refuge qui aide les jeunes homosexuels - adolescent généralement - qui sont poussés hors de chez eux par leurs parents qui n'acceptent par leur homosexualité. Il y a aussi beaucoup de gamins qui font des tentatives de suicide. Je ne sais pas si vous le savez mais c'est la première cause de tentatives de suicide chez les adolescents, l'homosexualité mal acceptée. Donc, j'avais une question extrêmement simple à vous poser : qu'est-ce que vous dites à une maman dont le gamin s'est suicidé - peut-être a raté son suicide, mais peut-être a réussi - parce qu'il vivait mal son homosexualité, peut-être parce qu'il a entendu des gens comme vous qui sont des responsables politiques utiliser des mots extrêmement inappropriés pour désigner l'homosexualité. [...] Vous participez que vous le vouliez ou non, à ce discours qui blesse très profondément. Moi, j'ai eu les larmes aux yeux plusieurs fois au moment du débat. Qu'est-ce que vous répondez à cette maman qui a peut-être perdu son gamin à cause de propos notamment comme les vôtres, car les mots peuvent tuer, vous le savez Christine Boutin."

Face à cette accusation, la présidente du Parti chrétien-démocrate reste tout d'abord sans voix, visiblement touchée. "Je pense que beaucoup nous employons des mots qui ne sont pas ressentis de la même façon par l'autre, et ça fait partie des risques de la vie. Je suis désolée de me mettre dans cette hypothèse que je ne peux pas imaginer personnellement, qu'un mot ait pu provoquer le suicide d'un jeune."

Réagissez à l'actu people