TV

Face à cette milice de femmes chrétiennes, l’État Islamique a préféré fuir (Vidéo)

Face à cette milice de femmes chrétiennes, l’État Islamique a préféré fuir (Vidéo)

Depuis quelques temps maintenant, l’État Islamique terrorise une grande partie de la population syrienne. Et si beaucoup de citoyens de ce pays ont décidé de fuir afin d'immigrer en Europe, d'autres ont choisi de rester combattre les terroristes de l’État Islamique. C'est le cas de cette milice composées de femmes chrétiennes, qui ont réussi le pari audacieux de faire fuir les hommes de Daesh. Non Stop Zapping vous en dit plus.

Cela va faire maintenant dix ans, que l’État Islamique a vu le jour. Et si à sa création le groupe terroriste n'é pas encore très connu, ce dernier est devenu depuis quelques années l'organisation terroriste la plus dangereuse du monde. Avec son armée, Daesh s'est principalement imposé dans un pays, la Syrie. Résultat, le pays souffre au quotidien et subit les nombreuses attaques de ces hommes, qui veulent faire régner leurs lois coûte que coûte.

"C'était fuir en Europe ou me battre"

Mais alors que de nombreux syriens ont décidé de fuir leur pays afin d'immigrer en Europe, loin de ces conflits, d'autres quant à eux, ont préféré rester et combattre l’État Islamique. C'est le cas de plusieurs milice, dont cette milice composée uniquement de femmes chrétiennes. Et c'est depuis Tall Tamer ville à 70 kilomètre de Raqqa le quartier général de l’État Islamique, que ces femmes ont décidé de prendre les armes et d'affronter les terroristes qui leur font vivre un enfer jour après jour.


Au micro des journalistes de BFMTV, une femme apparaît visage découvert, et explique pourquoi elle a décidé d'abandonner les bancs de l'école au profit des armes. « Ce n'est pas la place d'une jeune femme, mais je n'avais pas le choix. C'était fuir en Europe ou me battre pour ma famille, ma communauté. Vous savez Daesh a coupé mon cousin en morceaux. » Une milice de femmes chrétiennes qui a réussi le pari audacieux de faire reculer les monstres de Daesh, qui ont fait des paysages de la ville de Tall Tamer, de véritables scènes de guerre.

Par Nataly Salmeron

Réagissez à l'actu people