TV

Europe 1 - Michel Drucker : Ses propos chocs sur la mort

Europe 1 - Michel Drucker : Ses propos chocs sur la mort

Depuis quelques jours, Michel Drucker est en pleine promotion de son livre "Une année pas comme les autres". Le présentateur enchaîne les interviews dans les médias, dont celle sur Europe 1 dans l’émission Sortez du cadre présenté par Nikos Aliagas. Alors que le présentateur a dû dire sa plus grande peur, Michel Drucker en a profité pour se le livrer sur la façon dont il souhaitait mourir. Non Stop Zapping vous en dit plus.

Présentateur vedette sur France 2, Michel Drucker s’est livré comme jamais dans son livre "Une année pas comme les autres" dans lequel il revient sur ses 50 ans de carrière. Invité sur Europe 1 dans l’émission de Jean-Marc Morandini ce jeudi 15 octobre, Michel Drucker avait poussé un coup de gueule contre le monde de la télévision qu’il trouve hypocrite : "Il y a des gens célèbres, qu’ils soient hommes politiques, chanteurs, acteurs, stars de télé, que j’aurais préféré ne pas connaître. (…) Parce qu’ils ne correspondaient pas à l’image que j’avais d’eux. Donc finalement, avec les années, je voulais simplement qu’on sache que je ne suis pas dupe. Je suis gentil, je suis bienveillant, parce que c’est ma nature, mais je ne suis pas con".

"Je veux mourir en bonne santé"

De retour une nouvelle fois sur Europe 1 ce samedi 17 octobre, le présentateur a dû répondre à une question dans "Sortez du cadre" présenté par Nikos Aliagas. A la question de savoir de quoi il a plus peur entre la maladie et la mort, Michel Drucker répond sans hésiter : "La maladie et la déchéance. La mort on ne peut pas l’éviter. Mais je veux mourir en bonne santé. Il y a une chanson magnifique de Dalida "Mourir sur scène", devant les projecteurs en plein direct. Mais tous ceux qui font un métier public ne rêvent pas de mourir dans leur lit où handicapés. Je plains ceux qui le sont". 

Continuant sur sa lancée, Michel Drucker confie alors comment il aimerait quitter ce monde : "Moi je veux mourir soit aux commandes d’un hélico, soit d’un avion, soit dans la descente d’un col (en vélo, NDLR) mais sans blessure grave. Mais le mieux, une fois l’émission terminée, que le générique est parti en sachant qu’on a fait un bon audimat".

Réagissez à l'actu people