TV

Etats-Unis : un jeune Afro-américain abattu par la police à Los Angeles (vidéo)

Etats-Unis : un jeune Afro-américain abattu par la police à Los Angeles (vidéo)

Lundi 31 août, un jeune Afro-américain qui aurait commis une infraction au code de la route a été abattu par des policiers. Une enquête est en cours et une manifestation s’est tenue sur le lieu du drame à Los Angeles le lendemain dans la soirée.

C’est dans un climat de fortes tensions aux Etats-Unis qu’intervient la mort de Dijon Kizzee, un Afro-américain de 29 ans tué par les forces de l’ordre. Lundi 31 août dans un quartier du sud de Los Angeles, le jeune homme est accusé d’avoir commis une infraction au code de la route alors qu’il circule à vélo. Si les hommes du shérif tentent de le stopper, ce dernier aurait lâché son engin et serait "parti en courant" d’après le rapport des policiers. Il aurait également "frappé l’un des agents au visage".

Toujours d’après les forces de l’ordre, le suspect aurait laissé tomber des vêtements dans sa hâte, "Les agents ont remarqué qu’un pistolet noir semi-automatique se trouvait à l’intérieur du tas de vêtements" indique le lieutenant. C’est alors que les représentants des forces de l’ordre ouvrent le feu. Dijon Kizzee reçoit plusieurs balles et meurt sur place.

Donald Trump n’a pas encore réagi

Une enquête est en cours. L’avocat qui représente la famille, Ben Crump, tweete : "Ils disent qu’il s’est enfuit, a lâché ses vêtements et son pistolet. Il ne l’a pas ramassé mais les policiers lui ont tiré dans le dos plus de 20 fois puis l’ont laissé là pendant des heures". Un récit qui fait froid dans le dos et qui rappelle l’histoire de Jacob Black, Afro-américain qui a reçu 7 balles dans le dos par les policiers et qui est aujourd’hui paralysé. Donald Trump a récemment comparé ces tirs à ceux d’un coup manqué au golf sur Fox News. Mardi 1er septembre, une manifestation a eu lieu à Los Angeles dans la soirée. Selon les médias, une centaine de personnes se sont rassemblées sur le lieu du drame et ont marché jusqu’au poste de police. La foule réclamait des réponses sur la mort de Dijon Kizzee. Le cortège était accompagné de voitures et d’un hélicoptère. Le président Donald Trump n’a pas encore réagi.

Par Valentine V.

Réagissez à l'actu people