TV

On est en direct : Chimène Badi dénonce l’extrémisme religieux (vidéo)

On est en direct : Chimène Badi dénonce l’extrémisme religieux (vidéo)

Invitée de Laurent Ruquier dans l’émission "On est en direct" diffusée samedi 31 octobre sur France 2, Chimène Badi a évoqué sa religion. La chanteuse a tenu des propos forts et dénoncé l’extrémisme religieux.

Samedi 31 octobre en fin de soirée, Laurent Ruquier recevait Chimène Badi dans "On est en direct". Il cite alors une phrase de la chanteuse datant de 2007 et qui est encore d’actualité aujourd’hui : "J’aime ma religion musulmane même si elle a été salie par les hommes. Dieu n’a jamais demandé d’éventrer des femmes ni de tuer des enfants. Pour moi le respect est primordial et je suis d’origine algérienne mais je n’ai jamais ressenti le racisme comme les jeunes de banlieue disent le connaître. Oui il y a des problèmes mais on ne peut pas cautionner la violence". Chimène Badi dénonce alors l’extrémisme religieux actuel.

Chimène Badi réaffirme sa position

Suite aux propos d’Emmanuel Macron lors de la remise de la Légion d’Honneur à Samuel Paty - "Nous ne renoncerons pas aux caricatures" - une vague de manifestations anti-françaises et le boycott des produits français dans les pays musulmans. Sur le plateau de France 2, Chimène Badi réaffirme ses propos. "Avec tout ce qui est en train de se passer au nom d’une religion, au nom de ma religion pour le coup, c’est de l’ordre de l’insupportable. C’est très difficile à accepter et effectivement je fais partie de ces artistes qui ont décidé de le dire maintenant et qui n’ont pas de problèmes à l’assumer et à le dire. Et je crois que l’on devrait être plusieurs à le faire".

En colère et émue, Chimène Badi fait part de son désaccord. "Je trouve ça inadmissible, je ne suis pas du tout d’accord avec ça et je continuerais à le dire quoiqu’il advienne". La chanteuse ajoute alors que son choix de s’exprimer est dangereux. Elle explique alors pourquoi. "C’est dangereux à partir du moment où je prends la parole et que je m’exprime sur un sujet aussi sensible en disant que non ce n’est pas notre religion, que non je ne suis pas d’accord avec ça et que non je continuerai à le dire et que oui je fais partie de ces femmes de confession musulmane qui montent sur scène, qui portent des décolletés, qui chantent l’amour. Et je continuerai (…) à le dire. Je pense que c’est important face à cette folie, parce que c’est de la folie, c’est de la sauvagerie, c’est de la barbarie, ça me rend dingue et j’ai juste envie de dire ‘Stop’ !"

Par Non Stop People TV

Réagissez à l'actu people