TV

On est en direct : Ambiance électrique entre Laurent Ruquier et Karine Lacombe (vidéo)

On est en direct : Ambiance électrique entre Laurent Ruquier et Karine Lacombe (vidéo)

Ce samedi 9 janvier, l'infectiologue Karine Lacombe était présente sur le plateau d'"On est en direct" et la tension est rapidement montée entre elle et Laurent Ruquier au sujet de la gestion gouvernementale de la crise sanitaire. Une séquence à retrouver sur Non Stop Zapping.

Ce samedi 9 janvier, Laurent Ruquier a présenté un nouveau numéro d'"On est en direct", diffusé sur France 2. Au cours de son émission, il a convié Karine Lacombe, cheffe du service infectiologie à l'hôpital Saint-Antoine à Paris, et des tensions sont rapidement apparues. La pandémie de coronavirus est bien évidemment au coeur des préoccupations et le débat autour de la vaccination suscite quelques polémiques.... L'ambiance est rapidement devenue électrique au moment où Laurent Ruquier a interrogé son invitée au sujet de la stratégie sanitaire du gouvernement. "Pourquoi je devrais m'intéresser au 200 ou 300 morts de la covid plutôt qu'au 1300 autres morts qu'il y a chaque jour en France ?", s'est interrogé le présentateur. Une réflexion qui n'était pas au goût de l'infectiologue. 

"Ça va être de notre faute !"

Karine Lacombe a alors rétorqué : "Ce n'est pas que 200 ou 300 morts, je vous le dis pour la troisième fois maintenant.. C'est qu'au-delà des 300 morts, il y a une mortalité beaucoup plus importante et la mortalité en France est beaucoup plus importante depuis le début de la pandémie !" Martin Solveig, également présent sur le plateau d'"On est en direct" est intervenu et a déploré la fermeture des bars et des restaurants toujours en vigueur en 2021... Laurent Ruquier est venu à sa rescousse et s'est exclamé : "On entend toujours le même discours mais c'est pas possible ! Je vais défendre les restaurateurs : là on nous dit que l'épidémie va repartir mais les bars, les restaurants, les cinémas... sont fermés depuis fin octobre !" Un triste constat qui pourtant reste logique pour Karine Lacombe. "Oui mais il y a eu la période de Noël, du Nouvel an où il y a eu des rassemblements", a-t-elle expliqué, ce qui n'a pas manqué de piquer Laurent Ruquier qui a répondu agacé : "Ah ça y est, ça va être de notre faute !" Pour tenter d'apaiser les tensions présentes, l'infectiologue a finalement conclu : "Personne a dit que c'était la faute de personne ! On est face à un virus commun, il faut qu'on trouve des solutions ensemble."

Par Solène Sab

Réagissez à l'actu people