TV

Eric Zemmour agressé : Eric Naulleau dénonce "un comportement de voyou" (vidéo)

Eric Zemmour agressé : Eric Naulleau dénonce "un comportement de voyou" (vidéo)

L'agression d'Eric Zemmour en pleine rue à Paris alerte Eric Naulleau. Dans "Ce soir chez Baba" ce lundi 4 mai, le chroniqueur s'est fait reprendre par Cyril Hanouna en employant le mot "racaille". Une séquence à découvrir sur Non Stop Zapping.

L'agression d'Eric Zemmour en pleine rue va être jugée devant la justice. Une enquête pour "violences" et "menaces" a été ouverte, a annoncé le parquet de Paris à l'AFP. Les insultes et menaces que le polémiste a reçu dans la vidéo initialement partagée sur Snapchat, ont suscité de nombreuses réactions et de soutiens. Que ce soit de la part de ceux qui partagent les idées controversées d'Eric Zemmour ou de ceux qui s'y opposent. Ami avec le polémiste, Eric Naulleau lui a affiché son "soutien inconditionnel" sur Twitter. Ce qui lui a valu de recevoir "une demi-douzaine, via les réseaux sociaux, de menaces d'agressions physiques à mon endroit ou même de menaces de mort, mais tout ça, ça fait partie d'une routine à laquelle ni Zemmour ni moi on prête beaucoup d'attention", a-t-il assuré dans "Ce soir chez Baba" ce lundi 4 mai.

"C'est un comportement de voyou, voilà"

"Moi je soutiens non seulement Eric Zemmour mais je soutiens un principe tout simple c'est que nul ne devrait être victime d'agression verbale ou physique au motif qu'on ne partage pas ses opinions, ce n'est pas une manière d'exprimer une opinion. Ensuite je ne l'appellerai pas 'le jeune homme', je l'appellerai 'la racaille'...", lâche-t-il. Alors que Cyril Hanouna lui fait comprendre qu'il "n'aime pas ce mot", Eric Naulleau n'en démord pas : "Pardonnez-moi mais moi ce que je vois c'est une racaille...". Il explique alors à l'animateur ce qu'il entend en utilisant ce mot : "C'est un comportement de voyou, voilà. Et peu importe le mot...". "Je ne veux pas parler à la place d'Eric Zemmour mais ce qui me concerne, j'ai déjà été agressé plus violemment", poursuit le chroniqueur qui alarme sur ces agressions : "Cela n'a pas été filmé donc il n'y a pas de trace. Mais un jour ou l'autre, il y aura l'agression de trop. Ce ne sera pas des crachats, ce sera quelque chose de beaucoup plus grave. Et peut-être que ce jour-là, on regrettera de ne pas nommer les gens pour ce qu'ils sont, à savoir des voyous".

Par Marie Merlet

Réagissez à l'actu people