TV

Éric Dupond-Moretti critique le mouvement des Gilets jaunes (vidéo)

Éric Dupond-Moretti critique le mouvement des Gilets jaunes (vidéo)

Dimanche 13 janvier, Éric Dupond-Moretti était l'invité de Laurent Delahousse dans "20h30 le dimanche". L'avocat a critiqué le mouvement des Gilets jaunes, estimant qu'il manquait d'un leader et de demandes claires. Une séquence à retrouver en vidéo sur Non Stop Zapping.

Parmi toutes les personnalités à avoir réagi au mouvement des Gilets jaunes, les avis divergent. Si certains préfèrent garder leurs distances par peur de se mettre l'opinion publique à dos, d'autres n'hésitent pas à soutenir publiquement le mouvement, comme par exemple Muriel Robin ou Franck Dubosc, qui s'est complètement raté en soutenant le mouvement avant de changer d'avis... puis de revenir sur ses paroles dans "Touche pas à mon poste". Mais un autre cas de figure s'est présenté hier soir dans "20h30 le dimanche" sur France 2 : Éric Dupond-Moretti a ouvertement pris la parole... contre le mouvement des Gilets jaunes.

"Mais qu'est-ce qu'on fait comme discussion avec ça ? On va où ?"

Le plus célèbre avocat de France répondait à Laurent Delahousse, et a estimé que le mouvement social avait de grosses lacunes : "Ce qui me dérange dans ce qui s'exprime aujourd'hui c'est qu'on a pas de revendications claires, on a pas non plus de porte-parole clair, et ça ne peut pas aboutir à un dialogue" estime-t-il. "Les Gilets jaunes qu'est-ce que ça veut dire ? Je vois trois types à la télévision, le premier dit Macron doit démissionner, le deuxième dit non pas du tout il faut dissoudre l'Assemblée nationale et le troisième dit si, Macron est un Arabe. Mais qu'est-ce qu'on fait comme discussion avec ça ? On va où ?" s'est emporté Éric Dupond-Moretti, qui a tout de même tempéré sur les idées de fond du mouvement : "Il y a évidemment des choses qu'on doit entendre, et des choses qu'il faut entendre" précise-t-il. Pas sûr qu'il soit le bienvenue sur une manifestation lors des prochains samedis de lutte.

Par Timothée Le Puil

Réagissez à l'actu people