TV

Envoyé Spécial : Une femme découvre que son enfant est mort de mal nutrition, la séquence choc (vidéo)

Envoyé Spécial : Une femme découvre que son enfant est mort de mal nutrition, la séquence choc (vidéo)

Jeudi 8 juin, "Envoyé Spécial" abordait le douloureux sujet de la malnutrition en Afrique, plus précisément au Soudan du Sud. Dans un hôpital de la région, une femme apprend devant les caméras de "France 2" que son enfant vient de s’éteindre dans son sommeil. Une séquence douloureuse à retrouver sur Non Stop Zapping.

L’émission "Envoyé Spécial" sur "France 2" choque souvent en diffusant des séquences parfois difficiles à supporter tant l’émotion est grande. Les journalistes du programme tendent à dénoncer les travers d’un monde à double vitesse, mais traduisent aussi les maux du 21ème siècle. En mai dernier déjà, c’était le témoignage d’un enfant soldat de Daesh qui avait glacé le sang des téléspectateurs. Jeudi 8 juin, le programme mettait la lumière sur un fléau qui existe malheureusement depuis beaucoup trop de temps : la malnutrition.

Mort dans son sommeil

C’est au Soudan du Sud que les équipes d’"Envoyé Spécial" se sont rendues. Dans cette zone d’Afrique de l’Est, 40% de la population ne dispose que d’un accès restreint à la nourriture. Une situation tragique, d’autant plus que beaucoup de jeunes enfants sont touchés. C’était le cas de Makour, un an et demi, 5 kilos. Sa maman Awel l’avait amené à l’hôpital dans un état critique, le garçonnet souffrait non seulement de malnutrition mais également du sida, comme beaucoup d’enfants en Afrique de l’Est selon les journalistes de "France 2". Alors qu’il faisait une sieste, Makour s’est éteint dans son sommeil. Une séquence choc qui témoigne pourtant de la détresse dans laquelle se trouvent les habitants de cette partie du monde. Difficile d’imaginer que sur cette même terre, famine et gaspillage se côtoient. En France, 10 millions de tonnes de nourriture sont gaspillées chaque année. Pendant ce temps, en 2017, le Soudan du Sud a officiellement déclaré l’état de famine…

Par Sarah Errimi

Réagissez à l'actu people