TV

Envoyé Spécial : Un jeune homosexuel agressé en pleine rue (vidéo)

Envoyé Spécial : Un jeune homosexuel agressé en pleine rue (vidéo)

Dans son dernier numéro diffusé ce 7 février sur France 2, alors que l'émission "Envoyé Spécial" dressait le portrait de Lyes un jeune homme qui lutte pour l'acceptation de l'homosexualité en banlieue, ce dernier a été violemment agressé. Une séquence à retrouver sur Non Stop Zapping.

Ce jeudi 7 février, "Envoyé Spécial" était diffusé sur France 2. Le magazine d'informations a choisi de s'intéresser dans un de ses reportages au combat que mène Lyes, un jeune homme qui lutte pour que l'homosexualité en banlieue soit acceptée. Résidant à Gennevilliers, il se bat pacifiquement en distribuant des tracts informatifs. Alors qu'il se rend au sein d'une cité pour poursuivre sa démarche, Lyes est brusquement interrompu par plusieurs individus, qui tentent de l'intimider. Dans cette scène, filmée par le caméraman, on peut entendre le jeune militant s'exclamer : "Tu ne me tapes pas, tu ne me touches pas, attention !". Malgré ses avertissements, il est frappé au visage, au torse et au bassin. En état de choc, Lyes Alouane de son nom a fait une crise d'asthme et a dû être conduit en voiture aux urgences de Paris par un ami.

Des plaintes qui ont augmenté de 15 % en un an

Cette violente séquence a beaucoup fait réagir les internautes. Le jeune homme, qui avait déjà fait des apparitions dans les médias, se positionne en lanceur d'alerte quant aux augmentations significatives de dépôts de plainte à caractère homophobes. Lyes Alouane, qui avoue se "faire agresser trois à quatre fois par semaine", a fait son coming-out sur Facebook il y a maintenant deux ans. Fréquemment insulté et agressé, il ose continuer son combat malgré tout. "Je suis choquée qu'aujourd'hui en 2019, nous ayons encore autant de haine envers la communauté LGBT", "L'homophobie est un fléau qui tue", ou encore "Rien ne justifie cela, c'est vraiment honteux", peut-on lire dans les commentaires postés sur Twitter à la suite de la diffusion du reportage-choc signé Paul Gasnier et Dominique Lemarchand.

Par Nina Siahpoush

Réagissez à l'actu people