TV

Envoyé spécial : Un directeur de centre pour migrants insulte ses salariés, les internautes choqués (Vidéo)

Envoyé spécial : Un directeur de centre pour migrants insulte ses salariés, les internautes choqués (Vidéo)

Ce jeudi 12 janvier, l’émission "Envoyé spécial" a une nouvelle fois agité la toile en dévoilant le "marché" des migrants. Bert Karlsson, l’un des leaders dans ce domaine dévoile son centre et il n’hésite pas à multiplier les blagues racistes. Une vidéo que nous vous proposons de retrouver sur le site Non Stop Zapping.

Le lundi 24 octobre dernier, les yeux du monde entier étaient tournés vers la France. François Hollande, le président de la République a décidé de démanteler la jungle de Calais, appelée aussi la Lande. Ce camp de migrants et de réfugiés s’est installé au Pas-de-Calais au début des années 2000 et les personnes étaient de plus en plus nombreuses à y venir. Les conditions de vie étaient déplorables et le but de ces derniers était de rejoindre le pays de leur choix, souvent l’Angleterre. Sans surprise, il a été possible de découvrir de nombreux affrontements entre policiers et migrants lors du démantèlement de la "jungle" de Calais. Non Stop Zapping vous dévoilait les terribles images.

Les blagues racistes d’un directeur de centre pour migrants

Malgré le démantèlement de la jungle de Calais, les migrants sont nombreux à envahir les rues parisiennes à la recherche d’un abri. En cette période d’élection présidentielle, l’immigration est un véritable sujet dans les campagnes des candidats. Lors de "L’Emission politique", l’échange était tendu entre Julien Sanchez et Benoît Hamon au sujet des migrants. Ce jeudi 12 janvier, l’émission "Envoyé spécial" a dévoilé le business des centres de migrants. En Suède, Bert Karlsson, l’un des leaders de ce "marché" devrait gagner plus de 100 millions d’euros cette année. Celui qui était le leader d’un parti politique d’extrême droite dans les années 90 n’hésite pas à montrer aux caméras l’intérieur de ces centres. Avec ses salariés migrants, il n’hésite pas à multiplier les blagues racistes. C’est sur le ton de la plaisanterie qu’il menace ces derniers avec un martinet ou un couteau. Sur la toile, les internautes sont sidérés de découvrir un tel marché lucratif.

Par Emilie Flores

Réagissez à l'actu people