TV

Envoyé Spécial : quand les Américains s'amusent à jouer aux pauvres (vidéo)

Envoyé Spécial : quand les Américains s'amusent à jouer aux pauvres (vidéo)

Dans l'émission Envoyé Spécial du jeudi 2 février, Elise Lucet nous présentait un reportage inédit sur des Américains prenant part à des initiations à la pauvreté. Ou comment apprendre à vivre sans rien lorsque l'on a tout. Une séquence scandale à retrouver sur Non Stop Zapping.

Difficile de dire ce qui était le plus choquant jeudi soir dans l'émission "Envoyé Spécial" sur France 2, présentée par Elise Lucet. Outre les nouvelles révélations sur l'affaire du "Penelope Gate", qui pourraient condamner François Fillon, et un reportage incroyable sur le recrutement de jeunes femmes par Daesh sur les réseaux sociaux, un autre petit reportage était diffusé : USA, et si on jouait à être pauvres. Un business scandaleux où de riches Américains prennent des stages pour apprendre à vivre comme des pauvres. Il en coûte environ 2000 dollars (vous ne rêvez pas) pour obtenir un "kit de pauvreté", autrement dit une simulation du budget d'une famille pauvre et apprendre à vivre avec ces problématiques. 

"Une formation pour comprendre comment les pauvres vivent"

"Bienvenue à cette réelle simulation de pauvreté" les accueille la responsable du stage. "Durant l'heure prochaine vous allez participer à une formation pour comprendre comment les pauvres vivent". Ces stagiaires nagent en plein délire. Même si certaines participantes sont des assistantes sociales et réalisent le stage pour essayer de comprendre le quotidien des familles dont elles s'occupent. Après les avoir réunis sous forme de "familles", les organisateurs délivrent aux participants une feuille présentant leur budget : "Notre famille a un budget serré" présente la journaliste d'Envoyé Spécial. "Papa s'est fait virer, ne reste que le SMIC de maman pour payer les factures, les courses, les assurances". On imagine la dure fiction que ve vont vivre les participants durant cette journée hors du commun.

Par Timothée Le Puil

Réagissez à l'actu people