TV

Envoyé Spécial - Loi El Khomri : Quand la jeunesse française passe à l'action (Vidéo)

Envoyé Spécial - Loi El Khomri : Quand la jeunesse française passe à l'action (Vidéo)

Depuis plusieurs jours la France est en colère. En cause le projet de loi du travail mené par Myriam El Khomri. Et si beaucoup de gens ont envahi les rues des grandes villes du pays afin de faire entendre leur mécontentement, les jeunes se sont particulièrement impliqués. Non Stop Zapping vous en dit plus.

Le 9 mars dernier, l'actuelle Ministre du Travail Myriam El Khomri présentait son projet de loi en conseil des Ministres. Et si cette dernière souhaite instituer de nouvelles libertés et de nouvelles protections pour les entreprises et les actifs, ce projet de loi est bien loin de faire l'unanimité.

"On s’inquiète pour notre avenir"

C'est notamment pour protester contre ce projet de loi, que des milliers de français ont décidé de battre le pavé des rues des grandes ville du pays, ce jeudi 17 mars. Et si beaucoup de personnes se sentent concernées et outrées par le projet de loi de Myriam El Khomri, les jeunes étaient particulièrement attendus dans les rangs des manifestants. « C'est beau de voir tous ces jeunes rassemblés comme ça. On revendique tous les mêmes choses. C'est un moment d'unité, il n'y a plus de division. On s’inquiète pour notre avenir. »

C'est d'ailleurs ce qu'ont montré nos confrères d'Envoyé Spécial ce jeudi. En effet, les caméras ont suivi un groupe de lycéens qui souhaitaient eux aussi participer à cette mobilisation nationale. Motivés comme jamais, ces derniers ont même comparé cette manifestation à la prise de la Bastille. « S'il faut qu'on aille défiler devant l’Élysée on le fera. Il y a eu beaucoup de batailles dans la société, comme par exemple la prise de la Bastille. Ils se battaient avec des armes pour se faire entendre, aujourd’hui nous on a pas d'armes mais on a la parole. Et ça, ça vaut plus que toutes ces armes. » Selon l'Unef 150 000 jeunes étaient présents dans les rues de France ce jeudi 17 mars. La police quant à elle annonce un chiffre plus modeste avec "seulement" 69 000 manifestants.

Par Nataly Salmeron

Réagissez à l'actu people