TV

Envoyé Spécial : Les journalistes Ghislaine Dupont et Claude Verlon tués par vengeance ? (Vidéo)

Envoyé Spécial : Les journalistes Ghislaine Dupont et Claude Verlon tués par vengeance ? (Vidéo)

Le dernier numéro de l’émission d’Elise Lucet sur France 2, "Envoyé spécial", était consacré aux otages d’Arlit et à l’assassinat de Ghislaine Dupont et Claude Verlon au Mali. Tout laisse à croire qu’il s’agissait d’une vengeance. Une vidéo que nous vous proposons de retrouver sur le site Non Stop Zapping.

L’émission "Envoyé spécial" d’Elise Lucet fait la lumière sur les sujets de société les plus polémiques. Lors du dernier numéro, un directeur d’un centre pour migrants insultait ses salariés. Le jeudi 26 janvier dernier, le reportage était consacré aux otages d’Arlit, une affaire remontant à 2013. Il a fallu attendre plusieurs années pour que les otages soient libérés. Quelques jours après cette bonne nouvelle, quatre journalistes, dont Ghislaine Dupont et Claude Verlon, nos confrères de RFI sont kidnappés, puis tués. L’étrange rapprochement entre ces deux enlèvements ne laisse place à aucune coïncidence. Non Stop Zapping vous dévoile les détails de cette affaire.

Des conditions de libérations non respectées

Après la joie de la libération des otages d’Arlit, les journalistes sont nombreux à se poser des questions autour de la rançon. Alors que le gouvernement assure qu’aucune somme d’argent n’a été transmise aux bourreaux, le doute plane. Les journalistes enlevés quelques jours après la libération des otages au Mali auraient-ils été tués par vengeance ? Les journalistes s’interrogent, d’autant plus que l’homme qui a revendiqué cet assassinat est le même qui détenait les otages d’Arlit. Un chef militaire touareg a accepté de parler de cette affaire. "Moi j’explique cet enlèvement et cet assassinat parce que les gens de la famille de Sidan, qui étaient aussi un émir d’AQMI. Il avait deux neveux qui étaient en prison à Bamako. Je pense que la raison de l’enlèvement était du fait qu’ils n’ont pas été libérés pendant la libération des otages d’Arlit". Ces terribles scènes ne sont pas rares et une impressionnante prise d’otages au Bangladesh avait eu lieu en juillet dernier. Un acte revendiqué par l’État islamique.

Par Emilie Flores

Réagissez à l'actu people