TV

Envoyé Spécial – Fréro Delavega : "On se transforme en un produit" (vidéo)

Envoyé Spécial – Fréro Delavega : "On se transforme en un produit" (vidéo)

Les Fréro Delavega ont autorisé une équipe d'Envoyé Spécial à les suivre pendant quelques jours pour un reportage consacré à l'évolution de l'industrie de la musique et notamment au rôle grandissant des réseaux sociaux. Les deux jeunes artistes ont d'ailleurs conscience qu'ils sont devenus un produit que leurs fans consomment. Une séquence que nous vous proposons de retrouver sur notre site Non Stop Zapping.

Pour les Fréro Delavega, tout se déroule comme dans un rêve. Repérés par Mika dans la saison 3 de The Voice, Jérémy Frérot et Florian Delavega n'ont pas remporté le célèbre télé-crochet de TF1, battus en demi-finales par Kendji Girac. Mais les deux jeunes hommes surfent, depuis, sur le succès. Leur premier album, sobrement baptisé Fréro Delavega s'est vendu à plus de 300 000 exemplaires et a donc été certifié triple disque de platine. Conscient que tout cela pourrait ne pas durer, le duo a rapidement préparé un deuxième album intitulé Des ombres et des lumières et sorti en novembre 2015, quelques semaines avant de recevoir le NRJ Music Award du meilleur groupe français de l'année. Bref, pour Jérémy Frérot, en couple avec Laure Manaudou, et Florian Delavega, lui aussi comblé côté cœur, tout roule.

"On rentre dedans et nous, on assume"

Et si tout marche aussi bien pour les Fréro Delavaga, c'est aussi parce que les deux jeunes hommes ont rapidement compris que l'industrie de la musique n'était plus ce qu'elle était il y a dix ans. Jeudi soir, France 2 consacrait un reportage à cette évolution dans Envoyé Spécial et le duo a accepté de répondre à quelques questions : "Avant quand on sortait un album, les gens étaient devant le magasin la veille. Ils campaient comme pour les soldes aujourd'hui. Ils étaient à fond pour choper l'objet en lui-même parce que c'était la seule chose qu'ils pouvaient avoir de l'artiste. Maintenant on peut donner nos vidéos sur Internet, des photos de nous, de ce qu'on fait. Les gens ne sont pas dans la demande. On leur donne tout le temps à manger, tout le temps, tout le temps. Et quand on arrête, quand on n'est plus à la mode, ils vont voir ailleurs" explique Jérémy Frérot. Dans la société de consommation qui est la nôtre, Florian Delavega confie par ailleurs avoir conscience d'être devenu un produit pour ses fans : "Quand on passe dans tous les médias, au bout d'un moment, on se transforme en un produit" lance-t-il tout en assurant que pour les Fréro Delavega, ce n'était pas un problème, "On rentre dedans et nous on assume. On sait ce qu'on fait. On sait que le contenu n'est pas un produit et que ça vient de plus loin".

Réagissez à l'actu people