TV

Enquêtes exclusives : Ivre au volant, il insulte les gendarmes lors d'un contrôle

Enquêtes exclusives : Ivre au volant, il insulte les gendarmes lors d'un contrôle

Dimanche soir les téléspectateurs de M6 ont pu découvrir dans Enquêtes exclusives un reportage consacré au peloton de gendarmerie de Poussan, en charge de la troisième autoroute la plus fréquentée de France, l’A9, entre Orange et Perpignan. Dans le reportage, les gendarmes ont notamment eu à faire avec un jeune homme extrêmement alcoolisé.

Comme chaque été, les équipes de M6 consacrent la majeure partie de leurs reportages aux vacances. Dimanche soir, le numéro de Capital avait pour thème ‘Vacances, on se déshabille, ils s’enrichissent’ et abordait des sujets comme le business du tatouage, des vêtements anti-UV et le naturisme. Plus tard dans la soirée, Bernard de la Villardière et les équipes d’Enquêtes exclusives ont eux décidé de consacrer un reportage au peloton de gendarmerie de Poussan. Celui-ci est en charge de la troisième autoroute la plus fréquentée de France : l’A9, entre Orange et Perpignan. Un tronçon de 280 kilomètres emprunté par 150 000 véhicules par jour pendant l’été. Accidents, fraude, trafics, excès de vitesse, les journées sont rarement de tout repos pour les gendarmes. Surtout qu’ils doivent garder un œil particulièrement attentif sur les fêtards qui rentrent d’Espagne après avoir bu beaucoup d’alcool tous les soirs.

Ivre au volant, il insulte les gendarmes de tous les noms

Et justement dans ce reportage diffusé dimanche soir sur M6, les gendarmes en charge de l’A9 interceptent un jeune homme extrêmement alcoolisé au volant de sa voiture. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que celui-ci ne s’est pas montré des plus coopératifs. Après avoir refusé de donner son permis de conduire aux forces de l’ordre tant qu’elles ne le laissaient pas sortir de son véhicule, le jeune homme a passé de longues minutes à ne rien faire d’autre qu’insulter les gendarmes. Visiblement habitués à ce genre de comportement, ceux-ci ont privilégié la discussion à la violence pour finalement convaincre le conducteur de se calmer et de les accompagner au poste. Sans pour autant qu’il ne se calme au niveau des insultes. Une nouvelle preuve que l’alcool doit être apprécié avec modération.

Réagissez à l'actu people