TV

Enquête Exclusive : L’enfer que vivent les femmes chez Daesh

Enquête Exclusive : L’enfer que vivent les femmes chez Daesh

ZAPPING - Dans Enquête Exclusive, Bernard de la Villardiere abordait le sujet des femmes et enfants esclaves dans « l’enfer de l’Etat Islamique ». Le reportage montre des témoignages poignants.

Sur le plateau de Salut Les Terriens, le chef Philippe Etchebest a dévoilé ses talents de batteur en jouant avec le groupe de l’émission sur le tube de Nirvana, Smells Like Teen Spirit. Enora Malagré, quant à elle, a montré a quel point elle est souple. En effet, dans Touche pas à mon poste, lancée par Cyril Hanouna, la chroniqueuse a réussi à mettre ses deux jambes derrière sa tête. Pour la première de la nouvelle saison de The Voice Kids, le jury formé par Patrick Fiori, Louis Bertignac et Jenifer, a été littéralement bluffé par l’interprétation de la jeune Jane, une enfant aveugle. Quand Patrick Fiori s’approche d’elle pour la complimenter, elle lui demande "Excusez-moi. Vous êtes ?". Alors quand ce dernier lui répond "Moi, je suis Patrick", la jeune fille saute de joie. Dans Le Supplément, sur Canal+, lors d’un reportage consacré à Catherine Barma, la productrice d’On n’est pas couché, Yann Moix dit à cette dernière qu’il est très fier de sa prestation face au philosophe Michel Onfray : "J’ai adoré avec Onfray par exemple. C’était le meilleur moment depuis que je suis dans l’émission. Parce qu’il a pris quelques bourre-pifs, ça ne lui arrive jamais. Alors c’est un vieux lion, on ne peut pas non plus le terrasser mais j’ai vraiment eu du plaisir dans cette séquence".

L’effroyable traitement réservé aux femmes chez Daesh

Dimanche, le nouveau numéro d’Enquête Exclusive était consacré aux "Femmes et enfants esclave dans l’enfer de l’Etat Islamique". En effet, chez Daesh le traitement qui est réservé aux femmes est effroyable. Comme l’explique Bernard de la Villardière, "Chez Daesh, les femmes sont considérées comme du bétail. Elles sont échangées et revendues entre combattants". Les combattants débattent même pendant plusieurs minutes pour discuter de leurs critères de sélection et du prix qu’ils comptent mettre pour une ou plusieurs femmes. "Ils ont même défini une grille tarifaire officielle. Une femme Yazidi de 30 à 40 ans vaut 60€. Presque trois fois plus, soit 160€, pour une fillette âgée d’à peine 10 ans. L’Etat Islamique a aussi publié un guide du viol sous forme de questions/réponses" explique le journaliste. En Iraq, dans un camp de réfugiés, le reportage s’axe ensuite une jeune fille de 16 ans, qui a réussi à se sortir de "l’enfer" de l’état islamique dans lequel elle était esclave. En compagnie de son oncle, elle visionne une vidéo de l’époque où elle et les gens de son village pouvaient encore vivre en liberté. Mais malheureusement, comme l’explique le reportage, la joie a laissé place à l’horreur : "Toutes les filles qui apparaissent sur cette vidéo sont aujourd’hui esclaves des djihadistes. Lors de l’attaque des terroristes, les jeunes hommes du village ont été fusillés et jetés dans une fosse commune".

Réagissez à l'actu people