TV

Emmanuel Macron : Pascal Praud se moque de son accent anglais (Vidéo)

Emmanuel Macron : Pascal Praud se moque de son accent anglais (Vidéo)

Le coup de gueule d’Emmanuel Macron contre les policiers israéliens a fait le bonheur de Pascal Praud. Ce jeudi 23 janvier, l’animateur de L’heure des pros n’a pas hésité à se moquer de l’accent du président de la République. Une séquence à découvrir sur Non Stop Zapping.

Emmanuel Macron a fait un passage remarqué ce mercredi 22 janvier alors qu’il se trouvait à Jérusalem. Tout comme Jacques Chirac en 1996, le président de la République a poussé un coup de gueule contre des policiers israéliens lorsqu’un policier a tenté d’entrer dans le domaine national de Sainte-Anne, un des quatre territoires français de la ville : "Tout le monde connaît les règles, je n'aime pas ce que vous avez fait face à moi, sortez ! Personne n'a à provoquer personne, ok ? Restons calmes", a lâché Emmanuel Macron. Face aux journalistes peu après, Emmanuel Macron avait expliqué cet accrochage : "Il y a eu un moment d'énervement entre les équipes de sécurité, et il me revenait d'y mettre bon ordre en expliquant quelles sont les règles. La sécurité israélienne, qui a fait un travail formidable dans la vieille ville, s'arrête aux portes de Sainte-Anne, et c'est la sécurité française qui prend le relais. La parenthèse a été refermée".

Un accent français très prononcé

Mais c’est finalement l’accent d’Emmanuel Macron qui a été surtout remarqué par les internautes, et par les journalistes. Et ce jeudi 23 janvier, Pascal Praud n’a pas hésité à se moquer ouvertement d’Emmanuel Macron en ouvrant son émission "L’heure des pros" avec un accent anglais très prononcé : "Hello evri-ouane ène welcome ziz mornigue tou ze pro awouarze (Bonjour tout le monde et bienvenue ce matin dans 'L'heure des pros', ndlr). Houaïe dide Emmanuel Macron spique laïk Jacques Chirac yesteurday (Pourquoi Emmanuel Macron a-t-il parlé comme Jacques Chirac hier ?, ndlr. "Zizi ze quechionne zat woui will ask zis mornigue ène ouitch deutse not fell tou surpraïze heuss ! I hou spikse so well ène flente ine engliche (C'est cette question que nous nous poser ce matin. Une question qui ne manque pas de nous surprendre, lui qui parle si bien et couramment l'anglais, ndlr)". Une situation qui a beaucoup fait rire les chroniqueurs.

Par Alexia Felix

Réagissez à l'actu people