TV

Élie Chouraqui menacé de mort : pourquoi il a quitté la France (Vidéo)

Élie Chouraqui menacé de mort : pourquoi il a quitté la France (Vidéo)

Invité sur le plateau de l’émission "Good Morning Week-end" diffusée sur Non Stop People, Élie Chouraqui a expliqué pourquoi il a quitté la France Israël. Non Stop Zapping vous dévoile la séquence.

Ce weekend, Élie Chouraqui était l’invité de Mickael Dorian dans son émission "Good Morning Week-end" diffusée sur Non Stop People. L’occasion pour lui de dévoiler les raisons pour lesquelles il a quitté la France en 2013 pour s'installer en Israël. "J'avais envie d'aller voir ailleurs, de voir si je pouvais vivre d'une autre façon ailleurs (...) Il y avait cette montée de l'antisémitisme qui était un problème qui m'a inquiété, qui m'a angoissé...".


Il continue : "Quand on est menacé de mort tous les quinze jours, ça commence à faire beaucoup. Ce n'est pas qu'on a peur, mais on se dit : 'Pourquoi vivre dans ce stress, dans cette inquiétude permanente'. Je voulais me dire : 'Je vais passer un ou deux ans ailleurs'. Et puis, à un moment, on a pensé au Canada, aux États-Unis, à plein de choses avec toute ma famille. Je me suis dit : 'Pourquoi pas Israël, après tout, comme je suis juif, je peux devenir israélien à l'instant où je le souhaite", a-t-il confié.


Les dix commandements version Broadway à Tel Aviv.


Au cours de son entretien, Élie Chouraqui a dévoilé avoir un nouveau projet : remonter sa comédie musicale "Les Dix commandements" à Tel Aviv, en Israël. "C’est en marche. Je pense que ça va être disons dans les neuf, douze mois qui viennent. Une équipe israélienne, des danseurs, des chanteurs, toute l’équipe avec Kamel Ouali sera de la partie. Tout le monde sera de la partie", explique l’auteur et réalisateur de la version française du spectacle.


Il détaille : "C’est en Hébreu. Ça m’amusait de faire ‘Les Dix commandements’ en Hébreu, mais je vais le faire sur le type Broadway. C’est-à-dire vingt à vingt-cinq personnes sur scène parce qu’avant on était cinquante. Dans un décor plus petit qui va me permettre d’aller à nouveau partout dans le monde avec le spectacle que j’aime à la folie".

Par C.F.

Réagissez à l'actu people