TV

Egypte : Un policier tue un vendeur ambulant après une dispute sur le prix de son thé (Vidéo)

   / 4  
Un policier égyptien a tué un vendeur de thé ambulant
1
Un policier égyptien a tué un vendeur de thé ambulant
Le policier n'a pas supporté le prix trop élevé du thé
2
Le policier n'a pas supporté le prix trop élevé du thé
Les habitants ont été choqués par cet acte
3
Les habitants ont été choqués par cet acte
Les habitant du quartier ont attaqué un autre policier
4
Les habitant du quartier ont attaqué un autre policier

Un vendeur de boissons n'a pas eu beaucoup de chance en Egypte. Alors qu'un policier a voulu lui acheter un verre de thé, ce dernier n'a apparemment pas apprécié de découvrir le prix très élevé de la boisson et a tué froidement le vendeur ambulant. Non Stop Zapping vous en dit plus.

Les bavures policières ne cessent de se multiplier en Egypte depuis plusieurs mois, et ce nouvel abus ne passe pas auprès des égyptiens. Mardi 19 avril dans le quartier Al Rehab dans la ville du Nouveau Caire, un policier égyptien a tué un vendeur ambulant après une dispute concernant le prix d'un verre de thé et a blessé deux autres personnes qui descendaient d'un bus. Selon un responsable de la sécurité, le policier a été arrêté alors que des dizaines de personnes ont manifesté sur la scène du drame.

Le vendeur n'était pas armé

Un témoin sur place a raconté la scène à nos confrères de France 24 : "Je me trouvais à quelques mètres seulement du policier quand il a ouvert le feu sur le vendeur de boissons ambulant. Il lui a tiré dessus alors qu’il se trouvait à moins de cinq mètres de lui. Je ne sais pas ce qui s’est exactement passé entre les deux hommes, en tout cas le vendeur n’avait pas l’air d’être armé. Je suis allé vers lui, il respirait encore. Puis je me suis précipité vers les autres blessés. Quand je suis revenu le voir, il ne respirait plus, il était mort. Je voulais lui fermer les yeux, mais je n’en n’ai pas eu le courage. Je lui ai couvert le visage, et j’ai filmé ". Très énervés, les riverains ont alors passé à tabac un autre policier et ont renversé une voiture de police tout en scandant "policiers Baltaguia", un terme pour désigner des mercenaires violents à la solde de régimes autoritaires.  

Par Alexia Felix

Réagissez à l'actu people