TV

Egypte : Elle retire son voile et témoigne malgré les critiques

Egypte : Elle retire son voile et témoigne malgré les critiques

Depuis quelques années, les femmes en Egypte n'ont plus peur de se découvrir. Certaines ont même pris l'initiative d'enlever leur voile et de le montrer sur les réseaux sociaux. L'une d'entre elle a témoigné dans un reportage pour M6.

Depuis la fin du gouvernement des Frères Islamistes en Egypte, les femmes deviennent de plus en plus indépendantes et n'ont plus peur de se dévoiler. Il y a quelques semaines, une égyptienne a créé la panique dans son pays. En cause, son clip jugé beaucoup trop sexy et provocateur. Reda el-Fouly, une danseuse égyptienne, apparait en talons aiguilles dans une robe très moulante et assez courte. La jeune femme se déhanche de manière provocante dans le clip.
 
Postée le 19 mai dernier sur youtube, la vidéo a provoqué un véritable scandale. Le tribunal du Caire a jugé le clip trop subversive et a donc arrêté Reda el-Fouly. La danseuse a été condamnée à un an de prison. La jeune femme, qui avait déjà fait l'objet de plaintes similaires par le passé, est détenue par les autorités pour "trouble de l'ordre moral", et "incitation à la débauche".
 

"je vis en paix pour la première fois de ma vie"

 
Mais Reda el-Fouly n'est pas la seule égyptienne à vouloir s'émanciper. D'autres femmes en Egypte ont décidé de faire un geste symbolique : retirer leur voile. Après la journaliste qui avait refusé de mettre son voile lors d'une interview à la télévision, les jeunes filles égyptienne ont décidé de se montrer le visage découvert. Sur les réseaux sociaux, elles sont de plus en plus nombreuses à poster des photos d'elle avant / après, fières de leur nouvelle apparence. 
 
Comme d'autres, Maha qui a porté le foulard pendant onze ans, a décidé de le retirer il y a un an. Interrogée par les équipe de M6, la jeune femme a expliqué qu'elle avait été la cible des internautes que les réseaux sociaux : "les gens m'ont dit mais quand est-ce que tu va le remettre ? reviens vers Dieu, tu ne va pas bien". malgré tout, la jeune femme a tenu bon et ne regrette en rien son choix :  "j'ai plus d'assurance, plus de confiance en moi (...) je vis en paix pour la première fois de ma vie".
Réagissez à l'actu people