TV

Dossier Tabou : Quand des lycéens justifient le viol par le style vestimentaire, les propos chocs (Vidéo)

Dossier Tabou : Quand des lycéens justifient le viol par le style vestimentaire, les propos chocs (Vidéo)

Bernard De La Villardière a encore marqué les esprits avec son troisième numéro de "Dossier Tabou" consacré au harcèlement sexuel et plus précisément au harcèlement de rue. Ses équipes ont d’ailleurs été interroger des lycéens pour évoquer ce sujet. Et les réponses sont plutôt inquiétantes. Des images à retrouver sur Non Stop Zapping.

Pour son troisième numéro de "Dossier Tabou", Bernard De La Villardière a enquêté sur le harcèlement sexuel et plus précisément sur le harcèlement de rue. Et lors d’une séquence, ses équipes sont allées à la rencontre de lycéens. Et deux d’entre eux ont tenu des propos très violents à l’égard des femmes qui s’habillent en minijupe ou en short. "Soit elle fait exprès pour chauffer les garçons, sinon c’est qu’elle ne se respecte pas." C’est-à-dire pour eux, qu’elle a des rapports sexuels. Et une fille qui ne se respecte pas selon eux risque "la 'violation', de se faire violer, recevoir des menaces, se faire toucher, se faire draguer." "Si ma sœur s’habille minijupe, short, etc… que ce soit en été ou pas… si ce n’est pas à l’intérieur de la maison je serais contre", confié l’un des jeunes avant d’ajouter : "Elles ne doivent pas s’habiller en allumeuses (…) Aujourd’hui, il y a beaucoup de femmes qui ne se respectent pas. C’est mieux de s’habiller comme une femme voilée, puisque ça attire moins le regard…" Des propos très inquiétants…

Par Nicolas Cardinale

Réagissez à l'actu people