TV

Dîners clandestins : Pierre-Jean Chalençon dément les accusations d'un serveur dans Morandini Live (vidéo)

Dîners clandestins : Pierre-Jean Chalençon dément les accusations d'un serveur dans Morandini Live (vidéo)

Ce jeudi 8 avril, Pierre-Jean Chalençon a répondu à Jean-Marc Morandini à la suite des accusations d'un serveur, présent la veille dans "Touche pas à mon poste". Le collectionneur d'art a tenu à démentir tous ses propos. Une réponse communiquée par le présentateur.

C'est l'une des affaires qui fait le plus de bruit ces derniers jours en France. Le week-end de Pâques, M6 a diffusé un reportage sur les dîners clandestins et les téléspectateurs ont reconnu le lieu. Il s'agit du Palais Vivienne, qui appartient à Pierre-Jean Chalençon. Depuis, l'ancien acheteur de "C à vous" se retrouve dans la tourmente. Pire encore, lors de cette soirée en plein confinement, un ministre aurait été présent. Ce mercredi 7 avril, un serveur qui travaillait lors d'un dîner clandestin le 1er avril est venu témoigner sur le plateau de "Touche pas à mon poste". Après avoir affirmé qu'un animateur et un chroniqueur se trouvaient à la soirée, il a également apporté des détails sur ce mystérieux ministre. "Il y avait un homme politique", a déclaré le serveur, avant d'ajouter : "On nous a dit : 'Attention, à cette table-là, c'est un homme politique. Donc, faites attention à la manière de servir, de parler. C'est une personne qui a des cheveux gris et qui en activité."

"Ce jeune homme n'est jamais venu"

À la suite de ces accusations, Pierre-Jean Chalençon a tenu à réagir. Dans "Morandini Live", ce jeudi 8 avril, le collectionneur a tenu à démentir tous les dires de ce serveur. Conatcté plus tôt dans la matinée par Jean-Marc Morandini, le présentateur a lu sa réponse. "Ce jeune homme n'est jamais venu", s'est-il défendu avant de poursuivre : "La preuve, il ne connaît même pas l'adresse. Il affirme être allé au 88, rue Vivienne, or le Palais est au 36 ! Il ne risquait pas de nous trouver. Il affirme avoir eu l'adresse vers 15h15, or à cette heure là, les serveurs était déjà là. Il dit qu'ils étaient 5 serveurs or, ils n'étaient que 3, deux frères et un garçon que je connais. Ce pseudo serveur déclare ensuite qu'il y avait 5 grandes tables, or comme on peut le voir sur la vidéo d'M6, il y avait 8 tables. Tout est faux dans ce qu'il raconte".

"Tout est faux"

L'homme à l'origine des dîners clandestins a également tenu à démentir la présence de personnalités ainsi que d'un ministre. Il a alors expliqué à Jean-Marc Morandini : "Il dit avoir vu un homme politique, puis l'avoir ensuite cherché sur Internet et que c'est un membre du gouvernement avec des cheveux gris. Ça aussi c'est un mensonge, comme le fait qu'il y avait un ancien animateur télé ou un chroniqueur de France Télé." Pour conclure, il a simplement affirmé : "Tout est faux ! Il n'est jamais venu chez moi, comment peut-on l'inviter sur un plateau pour témoigner alors que c'est un imposteur ?" Une enquête a été ouverte pour élucider ces parts d'ombre.

Par Solène Sab

Réagissez à l'actu people