TV

Des policiers violentés par des gens du voyage (vidéo)

Des policiers violentés par des gens du voyage (vidéo)

Marquée par la soirée cauchemardesque des Parisiens en Ligue des Champions, C8 proposait une toute autre ambiance. Dans le cadre de sa soirée de l’info, la chaîne consacrait un reportage sur les gens du voyage ce mercredi 8 mars sur C8. Dans une séquence, deux policiers ont été violemment pris à partie. Des images et des explications à retrouver sur Non Stop Zapping.

Il n’y avait pas que le football ce mercredi à la télévision. Et pour ceux qui n’ont pas suivi cette défaite invraisemblable des Parisiens contre le FC Barcelone (6-1) en Ligue des Champions, ils pouvaient retrouver un reportage sur les gens du voyage sur C8. Juste après "Touche pas à mon Poste" animé exceptionnellement par Evelyne Thomas, les téléspectateurs ont pu suivre "Gens du voyage : Plongée au cœur d’une communauté qui nous intrigue."
Axel Dell, le réalisateur du documentaire de plus de 90 minutes, s’est plongé dans l’univers des gens du voyage, assez méconnue par le grand public. Au début du reportage, la caméra a suivi un convoi qui s’apprête à se poser dans une nouvelle ville. Le souci : où garer leurs caravanes ? Afin de s’installer sur un terrain privé, plusieurs personnes n’ont pas hésité à faire front contre les forces de l’ordre. Présents sur place, deux policiers ont tenté d’empêcher le groupe d'individus d'installer leur campement sur cet espace. Seulement, le ton est vite monté.

Une foule prend à partie deux policiers

Alors que l’un des policiers, posé devant l’entrée du terrain, refuse de bouger, l’un des hommes sur place le prend violemment à partie en le soulevant par les bras et en essayant de le déplacer par la force. De même alors que le ton monte et que le policier sur la vidéo menace les hommes qui l'encerclent "d’une amende de 20 000 euros et de six mois de prison", sa coéquipière a failli être écrasée par un des véhicules. Sans faire attention à la jeune femme, le conducteur réussit à se frayer un chemin au risque de la blesser. Malgré les injonctions de la police et les nombreux rappels à l’ordre, caravanes et mobil-homes sont parvenus à passer.

Par Julie Rose

Réagissez à l'actu people