TV

Des habitants de Raqqa expliquent le calvaire de la dictature de Daesh (Vidéo)

   / 5  
Des habitants de Raqqa expliquent le calvaire de la dictature de Daesh
1
Des habitants de Raqqa expliquent le calvaire de la dictature de Daesh
Des syriens obligés de se défendre contre les combattants de Daesh
2
Des syriens obligés de se défendre contre les combattants de Daesh
Une française partie faire le djihad à Raqqa, souhaite maintenant fuir la Syrie
3
Une française partie faire le djihad à Raqqa, souhaite maintenant fuir la Syrie
Ce syrien explique la terreur dans laquelle il vit avec sa famille
4
Ce syrien explique la terreur dans laquelle il vit avec sa famille
Cette dame raconte que les combattants de Daesh ne laissent rien au peuple syrien
5
Cette dame raconte que les combattants de Daesh ne laissent rien au peuple syrien

Cela va faire un peu plus de trois ans maintenant, que la ville de Raqqa en Syrie est aux mains des terroristes de Daesh. Alors qu'un important nombre de syriens ont voulu fuir leur pays, les habitants qui restent vivent un calvaire absolu, sous la dictature des hommes de Daesh. Récemment filmés, ces habitants de Raqqa expliquent leur quotidien difficile. Non Stop Zapping vous en dit plus.

Depuis le courant de l'année 2013, le groupe terroriste Daesh a décidé de prendre possession de la ville de Raqqa en Syrie. Exit les beaux paysages de carte postale de Raqqa, la ville sous les bombes des hommes de l’État Islamique, est dorénavant en ruines. Car si les terroristes veulent se faire entendre en commettant des attentats en Europe, ces derniers font avant tout régner leur dictature dans les rues de Raqqa. Alors que deux courageuses syriennes avaient récemment réussi à filmer leur quotidien, c'est cette fois-ci les caméras de TF1 qui ont réussi à filmer des habitants de Raqqa.

"c'est un djihad contre le peuple syrien"

Terrorisés par cette guerre entre eux et les terroristes, ces derniers ont confié le calvaire qu'est devenu leur quotidien, depuis que les hommes de Daesh ont pris le contrôle total de la ville syrienne. « Maintenant ils exposent des corps sans tête à l’entrée des grandes rues. Ils font ça pour nous effrayer, pour nous montrer ce qui va nous arriver si on ne respecte pas leurs lois.(...) Là-bas tout est réservé aux combattants de Daesh, les restaurants, les magasins. Tout est pour eux, mais le peuple lui n'a rien, alors que le prix du pain a été multiplié par dix. Tous ces étrangers disent qu'ils viennent faire le djihad, mais c'est un djihad contre le peuple syrien. Nous on souffre, on a plus rien et eux ils imposent la charia, ils frappent les femmes. Voilà ce que c'est leur djihad. »

Par Nataly Salmeron

Réagissez à l'actu people