TV

Démantèlement "jungle" de Calais : Du plastique sur les sièges des bus des migrants, la vidéo polémique

Démantèlement "jungle" de Calais : Du plastique sur les sièges des bus des migrants, la vidéo polémique

Depuis lundi, le démantèlement de la jungle de Calais a débuté avec l’évacuation des premiers migrants. Mais dans "Quotidien", Yann Barthès a relevé une image assez troublante lors d’un reportage diffusé dans le 13h de "TF1". En effet, alors qu’un journaliste se trouve dans un bus de migrants, les sièges du véhicule sont bâchés. Une vidéo à retrouver sur notre site Non Stop Zapping.

Le démantèlement total de la jungle de Calais a été entamé lundi avec l’évacuation des premiers migrants. "Ce démantèlement est un devoir humanitaire pour notre pays", a confié Bernard Cazeneuve à la "Voix du Nord". Et pour que cette opération se passe dans les meilleures conditions, les migrants doivent rejoindre un grand hangar installé à 300 mètres de la "jungle" et qui a été surnommé le "sas" pour se faire identifier. Après cela, ils peuvent rejoindre les bus qui les amèneront dans les Centres d’accueil et d’orientation qu’ils ont choisis au préalable. Ces bus sont d’ailleurs équipés d’un système de géolocalisation et sont étroitement surveillés par les gendarmes.

"C’est le Ministère de l’Intérieur qui a fourni les bâches"

Mais ces bus sont également au cœur d’une polémique après la diffusion d’un reportage dans le 13h de "TF1". En effet, alors qu’un journaliste se trouve dans l’un des véhicules au milieu des migrants, les sièges du bus apparaissent bâchés. Une scène qui a interpellé Yann Barthès dans son émission "Quotidien". L’animateur s’est donc demandé pourquoi avoir pris cette initiative. Il a donc évoqué le sujet avec son journaliste sur place à Calais, Hugo, qui lui a répondu : "On a demandé aux chauffeurs de bus, eux ils nous disent que c’est le Ministère de l’Intérieur qui a fourni les bâches pour les mettre sur leurs sièges. Le Ministère de l’Intérieur lui dit que c’est un choix des transporteurs. Bref, ils se renvoient la balle, c’est signe que l’image doit les gêner." 

Par Nicolas D

Réagissez à l'actu people