TV

Découvrez le témoignage glaçant de cette jeune femme qui a failli faire le djihad

Découvrez le témoignage glaçant de cette jeune femme qui a failli faire le djihad

Vendredi 13 novembre dernier, la ville de Paris tremblait sous le feu des balles. En effet, ce soir-là plusieurs attaques terroristes surviennent de façon simultanée dans la capitale, faisant des paysages de Paris, de véritables scènes de guerre. Si les témoignages ont été nombreux, en voici un d'une jeune femme, qui endoctrinée, a failli partir en Afghanistan faire le djihad. Plus d'informations sur Non Stop Zapping.

Il y a presque un mois jour pour jour, la ville de Paris connaissait ses heures les plus sombres. En effet, le 13 novembre dernier, plusieurs attaques terroristes sont survenues de façon simultanée dans la capitale. Faisant des paysages de Paris, de véritables scènes de guerre. Si les hommages et les témoignages ont été nombreux, en voici un qui a de quoi glacer le sang. Lors de son journal de 13h, France 2 a dévoilé ce jeudi 10 décembre le témoignage d'une jeune femme, qui endoctrinée, a failli partir en Afghanistan faire le djihad.

En quête de spiritualité, cette jeune femme alors âgée de 16 ans à l'époque, décide de se convertir à l'Islam. Mais de fil en aiguille, cette dernière réussit à se faire retourner le cerveau sur Internet, au point de vouloir quitter la France pour faire le djihad. « Sur Internet, ils vous font voir de belles images, où la femme est une reine, on va prendre soin d'elle. Et c'est au fur et à mesure en fait. Il vous font voir après, tout ce qu'il se passe en Syrie. Tous les enfants, tous les massacres. Ça vient comme ça, il faut aller les aider. C'est tout doucement avec tous les styles de sentiments, amour, émotions, tristesse. »

"Tout le monde peut tomber dedans"

A seulement 18 ans, la jeune femme qui a préféré garder l'anonymat, se marie à un homme qu'elle connaît à peine. Très vite, ce dernier l'empêche de vivre normalement, et lui fait vivre un véritable enfer. « J'ai emménagé chez lui le jour où je me suis mariée. Il y avait rien dans l'appartement, pas de télé, pas de livre, c'était sombre. C'était la mort. J'avais pas le droit de sortir même si j'avais une urgence, conduire j'avais pas le droit. Je regardais le mur toute la journée, il y avait rien. Je faisais le ménage, la cuisine. C'est vraiment une emprise. Et si vous voulez pas, vous vous faites engueuler. Quand vous ne l’écoutez pas, c'est t'es punie, tu vas dans ta chambre. »

Un discours glaçant, de la part de cette jeune femme qui a réussi à se libérer de cette horrible emprise. Cependant, elle explique sans langue de bois, que son histoire peut très bien arriver à n'importe qui. « Tout le monde peut tomber dedans, tout le monde peut être touché par ça. »

Par Nataly Salmeron

Réagissez à l'actu people