TV

Déconfinement : Roselyne Bachelot émet des doutes sur le futur plan du gouvernement (Vidéo)

Déconfinement : Roselyne Bachelot émet des doutes sur le futur plan du gouvernement (Vidéo)

L'ancienne ministre de la Santé Roselyne Bachelot était l'invité de "C à vous" ce lundi 20 avril. Elle a émis des doutes sur le futur plan de déconfinement du gouvernement. Une séquence à retrouver sur Non Stop Zapping.

Dimanche 19 avril, le Premier ministre Edouard Philippe et le ministre de la Santé Olivier Véran tenaient une conférence de presse commune pour faire le point sur l'épidémie de coronavirus. Le confinement est toujours en cours et ce jusqu'au 11 mai, date à partir de laquelle, les enfants pourront retourner à l'école et certains commerces rouvrir. Mais tout cela est encore très flou. Comment va s'organiser le retour à l'école ? Faudra-t-il obligatoirement porter un masque dans les transports en commun ? Le Premier ministre est resté très vague. La seule annonce tangible a concerné les Ehpad. En effet, Olivier Véran a annoncé que des visites pourraient avoir lieu mais en suivant des conditions très strictes : pas de contact, pas plus de deux personnes de la même famille.

"Il va falloir qu'ils cravachent !"

Invitée de l'émission "C à vous" ce lundi 20 avril, Roselyne Bachelot s'est montrée sceptique quant à une sortie de confinement le 11 mai. L'ancienne ministre de la Santé sous Nicolas Sarkozy est très perplexe face à l'épineux problème du déconfinement. "Je vois pas comment on aurait pu préparer en une semaine un plan de déconfinement. Moi je me pose des question sur sera-t-il complètement prêt le 11 mai", estime Roselyne Bachelot. Selon elle, on pourrait même assister à un rétropédalage du gouvernement sur certains points. Ce n'est pas à exclure. "Il peut très bien y avoir des portes qui se sont ouvertes et qui seront refermées. Il va falloir qu'ils cravachent !", s'exclame-t-elle à propos du gouvernement. Alors qu'en sera-t-il le 11 mai ? Pourra-t-on sortir à nouveau comme avant ? C'est peut-être prématuré si l'on en croit la petite phrase d'Edouard Philippe balancée dimanche soir. Les Français ne retrouveront "pas tout de suite et probablement pas avant longtemps", a-t-il prévenu.

Par Mélanie C.

Réagissez à l'actu people