TV

Déconfinement : qu'est-ce qu'un "motif impérieux" qui permettra de se déplacer au-delà de 100 km ? (Vidéo)

Déconfinement : qu'est-ce qu'un "motif impérieux" qui permettra de se déplacer au-delà de 100 km ? (Vidéo)

Dès le 11 mai et le déconfinement amorcé, vous pourrez vous déplacer jusqu'à 100 km autour de chez vous. Sinon, il faudra un "motif impérieux". Edouard Philippe explique de quoi il s'agit. Une séquence à revoir sur Non Stop Zapping.

Le plan de déconfinement qui sera en place en France dès le 11 mai prévoit des déplacements autour du domicile dans un rayon de 100 km. Le but étant d'éviter des transferts massifs de population d'une région à une autre a précisé le Premier ministre Edouard Philippe lors de sa conférence de presse jeudi 7 mai. Les forêts seront rouvertes ce qui permettra à tous de souffler un peu et de retrouver la nature. Cependant, il sera interdit de sortir de ce périmètre de 100km à moins d'avoir un "motif impérieux". Mais qu'est-ce qu'un "motif impérieux" au juste ? Edouard Philippe a apporté un éclairage à cette question.

Le trajet vers une résidence secondaire est proscrit

Le Premier ministre a pris un exemple très concret. "Un procès qui se tient dans une ville et un avocat qui doit aller plaider. C'est évidemment indispensable s'il doit aller au-delà de 100 km, ça peut arriver. Ça m'est arrivé dans une autre vie", a expliqué Edouard Philippe. Il s'agit-là "d'un déplacement professionnel indispensable" et donc estime le Premier ministre "d'un motif impérieux professionnel". Un peu plus tôt, le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner évoquait le cas des routiers qui bien évidemment vont pouvoir continuer à faire leur travail. Dans tous les cas, il faudra se munir d'une attestation employeur. Le décès d'un proche rentre aussi dans la case "motif impérieux". Tout comme "l'assistance à un parent ou à un enfant vulnérable". Pour ce qui est de partir dans sa résidence secondaire ou juste rentre visite à des amis pour le plaisir, c'est non. Le virus circule encore prévient Edouard Philippe qui n'exclut pas un reconfinement si la situation se détériorait à nouveau.

Par Mélanie C.

Réagissez à l'actu people