TV

Daniel Riolo dérape sur les communistes et la Résistance face à Ian Brossat (vidéo)

Daniel Riolo dérape sur les communistes et la Résistance face à Ian Brossat (vidéo)

Mardi 21 mai, Ian Brossat était l'invité des "Grandes gueules" sur RMC. Le candidat du PCF aux européennes s'est énervé contre Daniel Riolo, auteur d'une énorme gaffe qui va faire polémique. Une séquence à retrouver en vidéo sur Non Stop Zapping.

C'est ce que l'on appelle un dérapage en règle. Le journaliste et chroniqueur Daniel Riolo, surtout connu pour ses analyses footballistiques, s'est complètement manqué sur RMC alors que son émission des "Grandes gueules" accueillait Ian Brossat, candidat du Parti communiste français aux élections européennes. Ian Brossat explique alors ce qu'est pour lui le Parti communiste et à quelle branche il appartient, répondant à une question d'un chroniqueur. "Le parti communiste en France, qu'est-ce que c'est ? C'est 36, les congés payés. C'est 45, un gouvernement auquel on participe avec le général De Gaulle qui met en place la sécurité sociale" déclare-t-il. "C'est la collaboration avec les nazis" répond soudainement Daniel Riolo.

"C'est honteux ce que vous avez dit ! C'est honteux !"

Une phrase insensée qui met hors de lui Ian Brossat, qui s'énerve contre le chroniqueur : "Pardon ? Non, non. C'est la résistance monsieur ! C'est 75.000 fusillés !" répond-t-il, alors que Daniel Riolo tente de revenir sur ses propos et se justifier : "Ok, pardon. Très bien. On ne va pas entrer dans un débat historique mais le Parti communiste français, c'est une blague ! C'est une blague". Mais Ian Brossat ne décolère pas et s'emporte encore un peu plus : "Je pense qu'il va falloir que vous révisiez vos livres d'histoire. C'est honteux ce que vous avez dit ! C'est honteux ! C'est une insulte aux 75.000 fusillés membres du parti communiste qui ont participé à la résistance. Vous dîtes n'importe quoi ! Le colonel Fabien a résisté dès le premier jour, donc arrêtez de dire n'importe quoi. Ca suffit !" a continué Ian Brossat. Ambiance.

Par Timothée Le Puil

Réagissez à l'actu people