TV

Daesh : Une jeune française raconte son année passée avec l’Etat Islamique (Vidéo)

Daesh : Une jeune française raconte son année passée avec l’Etat Islamique (Vidéo)

Dimanche soir dans son JT de 20 heures, "France 2" a diffusé le témoignage d’une française de 20 ans qui a passé un an à Raqqa, la capitale du groupe Etat islamique en Syrie. Après avoir rejoint Daesh par amour pour un jihadiste, cette jeune femme regrette aujourd’hui ce choix. Une vidéo à retrouver sur Non Stop Zapping.

Si pour recruter de nouveaux jihadistes, l’Etat Islamique vante les conditions de vie au sein de ses troupes en Syrie et en Irak, la réalité est bien évidemment beaucoup plus sombre. Il y a quelques jours, "Non Stop Zapping" vous faisait partager le témoignage d’une famille irakienne qui a fui la ville de Mossoul. "J’en appelle à toutes les forces et au monde entier pour nous aider à sauver les civils et les familles qui sont encore entre leurs mains, pas seulement à Mossoul, mais partout où est Daesh", a expliqué l’un des deux fils de la famille. Et ce dimanche 23 octobre, "France 2" dans son JT de 20h a diffusé le témoignage d’une jeune française de 20 ans qui a vécu un an dans la ville de Raqqa, la capitale du groupe Etat islamique en Syrie. Elle a rejoint Daesh volontairement "par amour pour un jihadiste français."

"J'ai envie de tout oublier"

Elle a ajouté : "J'ai rejoint mon mari en Syrie, à Raqqa (...) ça fera un an et quatre mois. Mon mari était déjà ici, trois ans et demi avant moi. On s'est mariés dans la ville de Raqqa." Mais alors qu’elle est tombée enceinte, la jeune femme a voulu très vite quitter Raqqa car les jihadistes de Daesh "tuent n'importe qui, tous les gens qui sont contre leurs idées, leurs paroles (…) que ce soit un Syrien ou un Français." Aujourd’hui alors que son mari est mort au combat, elle n’a qu’une envie, c’est revenir en France pour reprendre sa vie d’avant. "J'ai envie de tout oublier. Ce que j'ai vécu ici, c'est quelque chose de mal. J'ai envie de dire aux femmes à Raqqa, ouvrez les yeux (...) Protégez vos enfants, ce n’est pas une vie facile ici, c'est que du mensonge."

Par Nicolas D

Réagissez à l'actu people