TV

Daesh : Selon un criminologue, les motivations djihadistes seraient liées au sexe (vidéo)

Daesh : Selon un criminologue, les motivations djihadistes seraient liées au sexe (vidéo)

Invité sur le plateau de "C à Vous", ce mercredi 7 juin, Alain Bauer a évoqué les motivations des djihadistes. Pour ce célèbre criminologue, les motivations de ces hommes ne seraient pas liées au voile, ni à la laïcité, ni aux enfants palestiniens mais bien à leur sexualité. Plus d’informations sur Non Stop Zapping.

Les questions fusent quant aux motivations des français à partir au Moyen-Orient pour mener le djihad. Le criminologue Alain Bauer a expliqué sur France 5, ce mercredi 7 juin, que les départs pour le djihad étaient principalement motivés par la misère sexuelle des personnes concernées. Alain Bauer s’est appuyé sur un article du journal "Le Monde", qui a interviewé une dizaine de personnes qui sont parties faire le djihad et qui en sont revenues. Quelles étaient leurs motivations ? Pour le criminologue il n’y a pas de doute, la majorité des français partant pour le djihad ont des motivations sexuelles.

"Il y a un fantasme absolu de la reconnaissance par le sexe"

Interrogé par Anne-Sophie Lapix, Alain Bauer a une idée de réponse : "Chacune des personnes interrogées a donné une explication du passage au djihad qui n’a rien à voir avec aucune des idées que nous avons, que ce que pourraient être leurs motivations. Le voile ils s’en foutent, la laïcité c’est le cadet de leurs soucis, les enfants palestiniens non…". Les Hommes qui prêtent allégeance à l’Etat Islamique peuvent avoir des raisons diverses, mais viennent d’une blessure narcissique systématique comme "la ségrégation ou les bagarres de récréation et la misère sexuelle. Et la misère sexuelle est le sujet le plus récurrent, le plus important et le plus massif." Toutes ces personnes sont blessés dans leur égo narcissiques et n'étant pas comblées sexuellement. Ils voient dans le djihad une forme d’Eldorado et de fantasme sexuel : "Il y a un fantasme absolument absolu de la reconnaissance par le sexe, de la glorification du martyr et non pas pour rejoindre le paradis mais pour rejoindre les vierges du paradis". Un facteur "bien plus intéressant" pour ce criminologue et qui mériterait d’être mieux étudié.

Par Elisa Huet

Réagissez à l'actu people