TV

Daesh : Découvrez les enfants soldats de l'EI, entraînés à tuer et mourir pour le Califat (vidéo)

Daesh : Découvrez les enfants soldats de l'EI, entraînés à tuer et mourir pour le Califat (vidéo)

Ce dimanche 25 juin 2017, "sept à huit" a dévoilé un document exclusif sur les "lionceaux du Califat", ces enfants soldats enrôlés par Daesh. Pour la première fois, une équipe de télévision a été autorisée à tourner au cœur de la prison d’Erbil, où 210 enfants de l'Etat Islamique sont enfermés par l’armée Irakienne. Un documentaire hors du commun à découvrir sur Non Stop zapping.

Ils s’appellent Youssef, Ali ou encore Marmoud. Ils ont tous entre 13 et 17 ans et font partis des 210 enfants détenus dans la prison d’Erbil au nord de l’Irak. Accusés d’avoir rejoint les rangs de l’Etat Islamique, ils sont les "lionceaux du Califat". Entraînés à tuer et embrigader dès leur plus jeune âge dans des camps d’entraînement, ces enfants sont la fierté du Califat, qui les met en avant dans bon nombre de vidéos de propagande. Issu d’une famille pauvre, Youssef était l’un de ces enfants soldats au service du groupe radical : "J'ai reçu des cours sur les armes, comment utiliser une mitraillette, comment tirer sur quelqu'un. On apprenait à manier le couteau, aussi. Comment poignarder quelqu'un ou comment le désarmer. On a aussi appris le combat rapproché". A 15 ans, l’enfant est devenu un guerrier fanatique au service du guide de Daech, Abou Bakr Al-Baghdadi : "J'ai signé un contrat avec eux (...) j'ai prêté serment. Ce jour-là, on était tous très heureux. Je dis la vérité, j'étais très heureux".

La prison d'Erbil en surnombre 

Sur le front, l’adolescent tue. Il protège une base militaire de Daesh contre les nombreuses offensives de l’armée irakienne pour reprendre le fief du groupe terroriste : Mossoul. A maintes reprises, Daesh a approché Youssef pour lui proposer de se sacrifier : "Le chef des opérations kamikazes est venu plusieurs fois voir notre groupe. Il avait une clé USB et, dessus, des vidéos, pour nous expliquer comment fabriquer une ceinture explosive", a-t-il expliqué devant les caméras de "sept à huit". Le gouvernement irakien, bien conscient du danger que représentent ces jeunes combattants, les incarcèrent dans la prison d’Erbil. La place vient à manquer dans ce centre pénitencier qui accueille désormais 210 "lionceaux du Califat". Enfermé pour une peine de dix ans de prison, ils suivent un processus de réadaptation et de réinsertion. Mais si certains d’entre eux sont arrêtés en flagrant délit, d’autres sont incarcérés uniquement sur simple dénonciation ou soupçon. Un reportage au cœur de l’embrigadement de la jeunesse par l’Etat Islamique  à découvrir sur Non Stop Zapping.

Par Elisa Huet

Réagissez à l'actu people