TV

Cyril Hanouna – TPMP : Il fait son mea culpa après le canular jugé homophobe (Vidéo)

Cyril Hanouna – TPMP : Il fait son mea culpa après le canular jugé homophobe (Vidéo)

Sur le plateau de Touche pas à mon poste lundi soir, Cyril Hanouna et ses chroniqueurs sont revenus longuement sur le canular jugé homophobe de son émission "Radio Baba". L’animateur a fait son mea culpa face au porte-parole de Stop Homophobie, invité en plateau. Non Stop Zapping vous montre les images.

C’est une séquence qui a fait le tour du web et de la presse en quelques heures. Jeudi 18 mai, Cyril Hanouna présentait son "Radio Baba", un prime de l’émission Touche pas à mon poste consacré à la libre antenne. Tout au long de la soirée, l’animateur a laissé ses téléspectateurs s’exprimer librement à l’antenne et enchainé les sketchs et les canulars téléphoniques. S’il a beaucoup fait rire son public, notamment en se faisant recadrer par des policiers, une séquence a profondément choqué une partie de son public, et de l’opinion. L’animateur y appelait, via une annonce de rencontres coquines, des hommes et femmes en se faisant passer pour un éventuel partenaire. Attitude caricaturée, voix efféminée, Cyril Hanouna enchaînait les petites phrases coquines, sous le rire de ses chroniqueurs et du public. Pourtant, cette séquence a largement fait réagir la toile. Jugée homophobe, choquante, et discriminante pour les personnes appelées et diffusées à l’antenne sans leur consentement – au risque de révéler leur homosexualité à leurs proches – la séquence est depuis sur toutes les lèvres.

"Tous les humoristes qui utilisent l’homosexualité aujourd’hui sont irresponsables"

Sur le plateau de Touche pas à mon poste lundi soir, Cyril Hanouna est revenu sur cette polémique et a présenté ses excuses. "Nous, même quand on ne s’en est pas rendu compte jeudi soir qu’on a blessé les gens (…) ça prouve qu’on peut blesser les gens. On peut comprendre les gens qui sont blessés par telle ou telle chose à la télévision et quand il y a quelqu’un qui est blessé, c’est qu’il y a un problème", a-t-il expliqué. L’animateur vedette de C8 avait également invité en plateau le porte-parole de Stop Homophobie, qu’il avait appelé en direct quelques jours plus tôt. Alexandre Marcel a tenu un message très fort sur la situation des homosexuels à travers le monde, notamment en Tchétchénie, un "génocide reconnu", explique-t-il. "La réalité de l’homosexualité, c’est qu’il y a 73 pays qui criminalisent, 13 qui condamnent à mort le simple fait d’aimer entre adultes consentants. (…) À l’heure actuelle, se moquer des homosexuels, moi je suis pour qu’on se moque des homophobes, pas des homosexuels, on est persécutés. (…) Tous les humoristes qui utilisent l’homosexualité aujourd’hui sont irresponsables !" a-t-il défendu avec violence, en rappelant que deux de ses proches ont été assassinés parce qu’homosexuels. "Non on ne se moque pas des homosexuels parce qu’ils sont tués et persécutés", a-t-il conclu.

Par Alicia Dubreuil

Réagissez à l'actu people