TV

Crise des migrants : Clémentine Célarié clashe le secrétaire national des Républicains en direct à la télévision

Crise des migrants : Clémentine Célarié clashe le secrétaire national des Républicains en direct à la télévision

Invitée sur le plateau de BFMTV à donner son avis sur la crise des migrants face à Geoffroy Didier, secrétaire national du parti de Nicolas Sarkozy, Les Républicains, Clémentine Célarié s'est lancée avec lui dans un débat plutôt virulent en direct. Un échange musclé que Non Stop Zapping vous propose de (re)découvrir.

Ce lundi 31 août, Clémentine Célarié était sur le plateau de BFMTV aux côtés du secrétaire national du parti Les Républicains Geoffroy Didier. Ce dernier a évoqué l'épineux sujet de la crise des migrants qui est au coeur de l'actualité depuis des semaines. "Les Français n'accepteront pas, légitimement, l'accueil de tous ceux qui ne respectent pas nos règles et qui viennent pour des raisons économiques. En revanche, tous ceux qui sont persécutés dans leur pays, il faut les accueillir mais il faut une juste répartition entre les pays" a lancé l'homme qui est également conseiller régional d'Ile-de-France.

"Vous devriez être plus ému, plus passionné"

Des propos qui n'ont pas du tout plu à Clémentine Célarié puisque l'actrice a aussitôt accusé Geoffroy Didier de véhiculer de mauvaises idées. L'homme a alors voulu la renvoyer à son statut de comédienne qui lui permet selon lui d'avoir des opinions sans avoir besoin de "rendre des comptes" : "Madame Célarié, vous savez la différence entre un comédien et un homme politique, c'est que le comédien peut s'émouvoir mais il n'est pas obligé d'agir et de rendre des comptes" lui répond-il ainsi. Mais, ses propos ne font qu'accentuer la colère de l'actrice de 57 ans qui demande à son interlocuteur de faire preuve de plus d'émotions.

"Eh bien émouvez-vous ! Vous devriez être plus ému, plus passionné ! Et pas seulement défendre des idées par calcul. Vous êtes trop dans le calcul. Ce n'est pas parce qu'on réagit dans l'émotion qu'on fait n'importe quoi ! Je suis désolé, c'est faux ça !" s'exclame alors Clémentine Célarié. Son adversaire n'a pas non plus dit son dernier mot puisqu'il reprend une expression bien connu de Valéry Giscard d'Estaing en disant à la comédienne qu'elle n'a pas "le monopole du coeur". Ce qui a le don d'énerver un peu plus l'actrice.

Geoffroy Didier invite alors cette dernière a proposé des solutions pour faire face à cette crise et après l'avoir écouter conclut :  "C'est bien ce que je pense : ce sont des mots doux mais ça dure 15 jours ça !" Ambiance.

Réagissez à l'actu people