TV

Coronavirus : une nouvelle variante détectée au Royaume-Uni (vidéo)

Coronavirus : une nouvelle variante détectée au Royaume-Uni (vidéo)

Détectée au Royaume-Uni, une nouvelle variante du virus serait à l'origine d'une augmentation des contaminations. Selon les autorités sanitaires britanniques, cette mutation serait "responsable de milliers de cas". Une séquence à découvrir sur Non Stop Zapping.

Peu après le début de la campagne de vaccination contre le Covid-19 en Angleterre, une nouvelle souche de virus vient provoquer une nouvelle envolée des contaminations. Cette "mutation" de la Covid-19, dévoilée lundi 14 décembre par le ministre de la Santé Matt Hancock aux députés, a été détectée à Londres et dans le sud-est de l'Angleterre. Selon les autorités sanitaires britanniques, cette nouvelle variante du virus qui compte 23 changements serait "responsable de milliers de cas au Royaume-Unis", a rapporté le JT de 13H de France 2 ce dimanche 20 décembre. Alors que les "mutations sont extrêmement fréquentes", faut-il s'en inquiéter ? "Depuis que le virus a été découvert, des centaines de modifications ont déjà été recensées, souvent mineurs. Jusqu'ici, elles n'ont jamais modifié les caractéristiques de ce virus", est-il indiqué dans le reportage. 

Une nouvelle variante qui se transmet "bien plus facilement"

Mais devant une augmentation des cas de contaminations, Boris Johnson a annoncé le reconfinement de Londres et du sud-est de l'Angleterre à partir de ce dimanche 20 décembre. Le Premier ministre du Royaume-Uni a assuré que cette propagation du coronavirus est "alimentée par une nouvelle variante du virus", qui se transmet "bien plus facilement", "jusqu'à 70% de plus". "Rien n'indique qu'il est plus mortel ou qu'il cause une forme plus sévère de la maladie" ou qu'il réduit l'efficacité des vaccins, a-t-il précisé. Placés sous un nouveau niveau d'alerte, le quatrième et le plus élevé, les habitants voient donc leurs fêtes de fin d'année davantage chamboulées. Tout rassemblement est interdit pour Noël dans le niveau d'alerte le plus élevé, tandis que les retrouvailles devront se concentrer sur un seul jour dans les autres, a indiqué l'AFP.

 

 

Par Marie Merlet

Réagissez à l'actu people