TV

Coronavirus : Un médecin interpelle sur le fait que la chaleur n'a aucun effet sur le virus (vidéo)

Coronavirus : Un médecin interpelle sur le fait que la chaleur n'a aucun effet sur le virus (vidéo)

Des nouveaux clusters de coronavirus sont découverts chaque jour en France. Ce mardi 23 juin, Jean-Paul Stahl, professeur de maladies infectieuses et tropicale du CHU de Grenoble, présent en duplex sur CNews, a alerté sur le fait que la chaleur n'avait aucun effet sur le virus...

Si certains prédisaient que le coronavirus était saisonnier et disparaîtrait durant l'été, ce n'est pas le cas. Le monde entier est encore touché par la pandémie de coronavirus et de nombreux pays revoient leur nombre de malades à la hausse. Par ailleurs, de nouveaux clusters sont découverts chaque jour en France. Si le pays est déconfiné, les gestes barrières sont toujours requis mais les Français commencent à ne plus les respecter. Les images de foules denses et sans masque lors de la fête de la musique en ont choqué plus d'un et Gilbert Deray, chef de service à la Pitié-Salpêtrière, a prévenu "Rendez-vous dans 15 jours". Ces scènes alarmantes pourraient relancer de plus belle la pandémie de coronavirus en France et comme de nombreux médecins l'ont constaté, la chaleur n'a aucun effet sur le virus qui fait toujours rage. 

"c'est le fantasme depuis le début"

Ce mardi 23 juin, dans "La Matinale" de CNews, Jean-Paul Stahl, professeur de maladies infectieuses et tropicale du CHU de Grenoble, était présent en duplex et a tenu un discours peu rassurant, prouvant que la chaleur ne combattait pas le coronavirus. Il a expliqué : "La montée des températures, l'été, c'est le fantasme depuis le début, y compris par certains qui parlent fort mais c'est absolument faux. Il n'y a qu'à regarder le Brésil, qui n'est pas un pays supposé froid avec un développement extraordinaire de l'épidémie, malgré la chaleur et le caractère tropical. Pour parler de la France, la Guyane est en train de subir une vague extrêmement importante et Mayotte également. La chaleur n'a donc absolument rien à voir avec la diffusion de ce virus. Ce qui l'a ralenti, ce sont les mesures de confinement, c'est incontestable. Je crois qu'il n'a pas été assez dit le nombre de décès évités par le confinement. On est autour de 80 000, ce qui est quand même significatif." Il a ainsi conclu : "Le confinement a marché mais la chaleur n'y est pour rien...". 

Par Solène Sab

Réagissez à l'actu people