TV

Coronavirus : Les plages de Los Angeles seront fermées pour la Fête Nationale (vidéo)

Coronavirus : Les plages de Los Angeles seront fermées pour la Fête Nationale (vidéo)

Aux Etats-Unis, la pandémie de coronavirus sévit toujours aussi fortement. A l’approche de la Fête Nationale synonyme de weekend de fête, les autorités ont décidé de fermer les plages de Los Angeles.

Si en France le confinement a été levé le 11 mai dernier après la diminution du nombre de cas, les gestes barrières doivent encore être maintenus, le virus n’ayant pas disparu. Par exemple, deux écoles ont dû fermer à Paris après l’apparition de nouveaux cas. Aux Etats-Unis la situation n’est pas encore stabilisée. Le pays fait toujours face à la crise sanitaire et le nombre de cas inquiète. A l’approche du 4 juillet, jour de Fête National, les traditionnelles réunions de familles et d’amis divisent. Chaque année, les Américains célèbrent le jour de l’indépendance du pays par des feux d’artifices, des défilés, des barbecues… Mais avec la présence du coronavirus dans les états, les autorités ont pris une mesure forte : la fermeture des plages de Los Angeles.

Des amendes de 1000 dollars !

Dans un sujet diffusé sur Cnews ce mercredi 1er juillet, il est signifié que plus de 2900 cas ont été reportés en début de semaine à Los Angeles. Un nombre élevé qui a poussé les autorités à fermer les plages et les bars pour le weekend du 4 juillet. Explications avec le correspondant de la chaîne Ramzy Malouki. Le maire de Los Angeles "conseille aux familles de limiter au minimum le nombre de personnes chez elles pour les traditionnels barbecues du 4 juillet". Pour ceux qui souhaiteraient quand même aller à la plage à Los Angeles, ils encourent "1000 dollars d’amende". Le journaliste ajoute que ceux qui voudront vraiment se rendre à la plage pourront aller au sud où les plages ne seront pas fermées "pour l’instant car le gouverneur de Californie pourrait bien intervenir et ordonner la fermeture de toutes les plages de l’état".

Par Valentine V.

Réagissez à l'actu people