TV

Coronavirus : Les explications hasardeuses d’Anne Hidalgo sur les horaires de jogging à Paris (Vidéo)

Coronavirus : Les explications hasardeuses d’Anne Hidalgo sur les horaires de jogging à Paris (Vidéo)

Face à l’affluence des Parisiens dans les rues en plein confinement, Anne Hidalgo a mis en place des horaires de jogging. De passage dans C à Vous ce jeudi 9 avril, la maire de Paris a eu des explications hasardeuses sur le sujet face à Anne-Elizabeth Lemoine. Une séquence à découvrir sur Non Stop Zapping.

Face au retour du très beau temps, de plus en plus de Français et notamment à Paris ont décidé de sortir pour faire du jogging. Face aux nombreux sportifs qui ne respectent plus le confinement ni les règles de sécurité pour éviter la propagation du coronavirus, Anne Hidalgo a mis en place des horaires de jogging. Invitée dans C à Vous ce jeudi 9 avril, Anne Hidalgo a expliqué sa démarche : "On peut évidemment faire de l'exercice physique, c'es très important aussi, mais avant 10 heures et après 19 heures. C'est-à-dire à des moments où on croise beaucoup moins de personnes, qui vont faire leurs courses ou qui vont travailler, dans la rue". Mais rapidement, Anne-Elizabeth Lemoine a répliqué : "Anne Hidalgo, interdire la pratique de sport individuel en journée a des conséquences immédiates assez inattendues : des rues prises d'assaut hier dès 19 heures. Vous n'avez pas en quelques sortes déplacé le problème, Anne Hidalgo ?".

Anne Hidalgo tente de se défendre

Face aux images de coureurs qui ont exprimé leur scepticisme et leur inquiétude, Anne Hidalgo a tenté de répondre aux questions de l’animatrice de C à Vous en parlant d’une étude scientifique : "Il faut comprendre qu'il y a des moments, alors si à 19 heures il y a trop de monde, eh bien il faut sortir un peu plus tard. Et on peut courir aussi la nuit, ou à d'autres moments, plutôt le matin. Mais si nous faisons tout ça, c'est pour éviter que des contaminations aient lieu. Je sais qu'aujourd'hui, il y a un certain nombre d'études qui montrent que des contaminations se font notamment par cette pratique, lorsqu'il y a trop de monde qui pratique le sport en même temps". Alors que son argumentaire lui donne tord, Anne Hidalgo a appelé à la responsabilité de chacun : "Vous savez, très globalement, les Parisiens ont plutôt très bien accepté cette mesure".

Par Alexia Felix

Réagissez à l'actu people