TV

Coronavirus : Le préfet de police de Paris prêt à sanctionner les Français (Vidéo)

Coronavirus : Le préfet de police de Paris prêt à sanctionner les Français (Vidéo)

Depuis midi précise ce mardi 17 mars, la France est placée en confinement. D'ailleurs, le préfet de police de Paris a annoncé qu'il était prêt à sanctionner les Français qui ne respectaient pas ces règles imposées par le gouvernement !

Le monde tourne au ralenti et notamment la France depuis ce mardi 17 mars à cause de la pandémie de coronavirus. Emmanuel Macron a annoncé des mesures exceptionnelles pour lutter contre la progression du virus et le ministre de l'Intérieur, Christophe Castaner, a apporté quelques précisions ce lundi 16 mars. Tous les Français sont confinés chez eux pendant une période d'au minimum 15 jours et si cette mesure n'est pas respectée, des sanctions sont à prévoir. Pour le moment, l'amende est de 38 euros mais pourrait augmenter à 135 euros dans les jours à venir. Bien évidemment, il existe des cas particuliers pour ceux qui sont obligés de se rendre au travail, à un rendez-vous médical ou bien pour faire des courses mais il faut des autorisations. Si cela n'est pas le cas, le préfet de police de Paris, Didier Lallement, a déjà commencé les contrôles et les amendes.

"vous me connaissez, je vais les faire comprendre"

En direct sur CNews, le préfet de police de Paris a annoncé qu'il avait prévu de faire respecter les règles. Il a expliqué : "Il y a d'autres endroits de Paris où les consignes ne sont pas assez vite comprises mais vous me connaissez, je vais les faire comprendre assez vite si les explications, pourtant parfaitement claires du gouvernement, n'étaient pas arrivées aux oreilles de tous.". Il a par la suite ajouté : "Vous savez rien n'est compliqué pour nous, on nous a expliqué que les manifestations étaient très compliquées. [...] Mon travail n'est pas de lister les problèmes mais de trouver des solutions. Je vais les trouver.". Les Français vont-ils respecter les mesures afin de lutter contre cette crise sanitaire ? Comme Jimmy Mohamed l'a expliqué dans "Touche pas à mon poste", les armes sont entre nos mains.

Par Solène Sab

Réagissez à l'actu people