TV

Coronavirus : Laurence Ferrari horrifiée par une information sur le port du masque pour les enfants (vidéo)

Coronavirus : Laurence Ferrari horrifiée par une information sur le port du masque pour les enfants (vidéo)

Dans Punchline sur CNews ce lundi 2 novembre, Laurence Ferrari s'est horrifiée d'une information sur le port du masque pour les enfants. Une séquence à découvrir sur Non Stop Zapping.

Le deuxième confinement en France autorise les élèves à se rendre à l'école, au collège et au lycée. Pour éviter les risques de contamination dans le milieu scolaire, le port du masque a été rendu obligatoire pour les enfants dès l'âge de six ans. Alors qu'en Europe, la France est l'un des premiers pays à imposer le port du masque à partir de cet âge, en Corée, les petits le portent à partir de 2 ans et en Chine "à partir de 3 ans", a indiqué Antoine Flahault, épidémiologiste et directeur de l’Institut de santé globale de l’université de Genève auprès du Figaro étudiant. Une information que Laurence Ferrari a découverte avec étonnement dans Punchline sur CNews ce lundi 2 novembre. Après un reportage sur ces nouvelles mesures pour les enfants, son invité, le docteur Jamil Rahmani a ajouté que "la Société Américaine de Pédiatrie recommande le port du masque à partir de 2 ans". 

"C’est Georges Orwell en fait…"

"La plupart des études maintenant montrent que, malheureusement, les enfants sont aussi contaminant que les adultes", a souligné le docteur devant la stupéfaction de Laurence Ferrari qui a poussé un cri d’effarement. "En Corée du Sud, les enfants l’ont à partir de 2 ans et en Chine c’est 3 ans", poursuit Jamil Rahmani. "Deux ans ! Mon Dieu…", s'est horrifiée la présentatrice. Consultant de CNEWS, Karim Zeibi a lui partagé son agacement sur la situation pour les petits : "Dites qu’on doit le mettre à la maternité aussi, il n’y a plus de limite là!". "C’est Georges Orwell en fait…", a ajouté Laurence Ferrari avant que Pierre Liscia, ancien élu Les Républicains et membre de Libres! ne fasse part de son expérience personnelle : "Pardonnez-moi, mais j’ai une petite fille qui a à peu près cet âge-là et je peux vous dire qu’il est impossible de lui faire porter quelque chose sur la tête, quand elle n’en veut pas, confie-t-il. Donc un masque a fortiori, ça me paraît très compliqué". Mais le docteur a expliqué qu'en Asie "les enfants sont éduqués dès la petite enfance à mettre un masque". 

 

 

 

Par Marie Merlet

Réagissez à l'actu people