TV

Coronavirus et Doliprane : Benjamin Castaldi provoque un énorme fou rire dans Ce soir chez Baba (Vidéo)

Coronavirus et Doliprane : Benjamin Castaldi provoque un énorme fou rire dans Ce soir chez Baba (Vidéo)

Benjamin Castaldi a provoqué un énorme fou rire à l'antenne de C8 ce mardi 22 avril dans l'émission "Ce soir chez Baba" en parlant de Doliprane et de salaires. Une séquence à revoir sur Non Stop Zapping.

Dans "Ce soir chez Baba" ce mercredi 22 avril, la discussion portait sur une éventuelle baisse des salaires à l'issue du déconfinement afin de faire repartir l'économie. Le sujet a totalement enflammé les chroniqueurs en particulier Matthieu Delormeau et Benjamin Castaldi. Pour Matthieu Delormeau, il est impensable que les Français fassent un effort supplémentaire. On leur en demande déjà trop. "Ils n'en peuvent plus", s'est-il exclamé. Pour Benjamin Castaldi au contraire, une certaine partie des Français, les plus riches devraient faire l'effort. Le chroniqueur s'est lancé dans une comparaison sur le Doliprane qui s'est très vite retrouvée en tendance sur Twitter et a provoqué un énorme fou rire dans l'émission.

Benjamin Castaldi scandalisé par l'égalité des Français face au remboursement des médicaments

"Cyril Hanouna, avec son niveau de vie, quand un médecin lui prescrit du Doliprane, son niveau de remboursement est le même pour lui et pour l'ouvrier. Ça s'est un scandale", s'est mis à crier Benjamin Castaldi. "Parce que Cyril Hanouna, il peut se passer de ce remboursement, pas l'ouvrier !", a continué Benjamin Castaldi. "C'est vrai, mais c'est un autre débat", l'arrête Cyril Hanouna. Mais visiblement, le chroniqueur n'en a pas fini. "Laissez-moi parler bordel", s'énerve Benjamin Castaldi. Et à partir de là, il n'a pas réussi à finir sa phrase. Les chroniqueurs et l'animateur de C8 sont partis dans un fou rire incontrôlable, ce qui n'a fait qu'énerver encore plus Benjamin Castaldi. Sur Twitter, les réactions amusées des internautes se succédaient toute la soirée, lui conseillant de prendre un Doliprane. Ou pire comme l'écrit cette internaute : "C’est pas d’un doliprane qu’il a besoin Castaldi, c’est d’un calmant."

Par Mélanie C.

Réagissez à l'actu people